IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/938


C’est la dépense publique, idiot !

L’ancien président Bill Clinton avait lancé cette phrase célèbre qui résumé bien l’enjeu des élections aux Etats-Unis : « It’s the Economy, Stupid ! ». Aujourd’hui, avec l’essor du mouvement Tea Party qui concurrence le Parti Républicain pour les élections de novembre prochain, ce qui semble intéresser le plus les électeurs c’est la dépense publique.

45 % des Américains affirment que la principale mission des Tea Parties devrait être la baisse des dépenses de l’Etat. Et 7 Américains sur 10 souhaitent un gouvernement plus petit. La majorité des sondages démontrent que les Indépendants – ceux qui font basculer les élections – sont massivement passés dans le camp des anti-étatistes. Mauvais signes pour les Démocrates. C’est un scénario qui ressemble à celui du mois de septembre 1994. Deux mois après, le président Clinton se retrouve face à un Congrès républicain. (Daniel Henninger, Opinion, résumé, 16/09).

Partager cet article :

Autres lectures ...

Non, la France n'a pas "le meilleur système de santé au monde"
Aymeric Belaud,

Non, la France n'a pas "le meilleur système de santé au monde"

Etude comparative

Occultisme et argent public : bienvenue dans le monde de la Biodynamie
Aymeric Belaud,

Occultisme et argent public : bienvenue dans le monde de la Biodynamie


Non, tous les « comptables » ne sont pas des abrutis !
Thierry Benne,

Non, tous les « comptables » ne sont pas des abrutis !

France : budgets publics à crédit
Jean-Philippe Delsol,

France : budgets publics à crédit



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies