Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/1723

par ,

Sarkozy s’inspire des présidents communistes

En janvier Nicolas Sarkozy a demandé à la SNCF de mettre en place "une indemnisation supra-légale exceptionnelle" en faveur des salariés licenciés de Sea France, "afin de leur permettre d’apporter ces fonds" à la coopérative ouvrière (Scop), seul projet de reprise de cette compagnie de ferries en liquidation judiciaire. Aux employés d’Arcelor, le président-candidat vient de déclarer : « La SNCF va passer commande de 40 rames, 30 sûres et 10 en option ». Le carnet de commande est plein « jusqu’en 2018, combien d’usine en France peuvent-elles en dire autant ? » Comme les présidents des régimes socialistes à l’Est de l’Europe, Sarkozy règle facilement les problèmes économiques : il lui suffit de donner des ordres aux entreprises.

En janvier Nicolas Sarkozy a demandé à la SNCF de mettre en place "une indemnisation supra-légale exceptionnelle" en faveur des salariés licenciés de Sea France, "afin de leur permettre d’apporter ces fonds" à la coopérative ouvrière (Scop), seul projet de reprise de cette compagnie de ferries en liquidation judiciaire. Aux employés d’Arcelor, le président-candidat vient de déclarer : « La SNCF va passer commande de 40 rames, 30 sûres et 10 en option ». Le carnet de commande est plein « jusqu’en 2018, combien d’usine en France peuvent-elles en dire autant ? » Comme les présidents des régimes socialistes à l’Est de l’Europe, Sarkozy règle facilement les problèmes économiques : il lui suffit de donner des ordres aux entreprises.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Socialisme rime toujours avec corruption et misère

Le CAC 40, symbole du vieillissement des entreprises françaises


La garde rapprochée d‘Emmanuel Macron : 10 socialistes sur 12 !

Travailleurs détachés : moins de 1 % de la main d’œuvre européenne



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)


 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies