Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/1816

par ,

Les marchés ne votent pas, ils agissent

Les résultats du premier tour ont agité les marchés qui n’attendent pourtant pas grand-chose de ces élections. La campagne des candidats s’est faite dans l’ignorance presque totale de la situation économique française avec, d’un côté, des promesses insensées et, de l’autre, des constats anachroniques. Les taux des obligations ont augmenté et sont maintenant presque trois fois plus élevés que les taux allemands. L’économie française ne semble avoir aucune porte de sortie et les marchés le savent très bien. Ils agiront en conséquence dès la fin du deuxième tour.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Audition de Mark Zuckerberg au Parlement européen :
entre procès d’intention, incompréhension du numérique et populisme

Quatre vérités sur les travailleurs détachés


Travailleurs détachés : moins de 1 % de la main d’œuvre européenne

Présidentielles :
Haro sur la directive « travailleurs détachés »



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

bourses européènnes en hausse le 7 mai

le 8 mai 2012, 14:40

L’indice CAC 40, a fini en hausse de 1,65% à 3.214,22 points

L’indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 1,54% en clôture provisoire.

Effectivement, comme vous dites, les marchés agissent et sans se fier aux chimères qu’agitent certains "économistes".

Comme le disait un journaliste économique reconnu, les opérateurs boursiers se fieront à des actes et non des paroles...

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies