Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Les étudiants britanniques doivent payer leurs études

Malgré des manifestations violentes, le gouvernement britannique ne cède pas sur la principale mesure de sa réforme de l’Université : l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants. Il s’agit du doublement, voire du triplement des frais pouvant aller jusqu’à 10 000 euros pour certaines universités. Mais ces frais seront avancés par l’Etat sous forme de prêt remboursable par l’étudiant durant sa vie active. C’est ce que font aussi les pays nordiques.

Les études universitaires ne doivent pas être un « acquis » mais un droit qui se paye.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les « free schools » de plus en plus nombreuses et meilleures !

Qu’est-ce qu’une vraie réforme de l’Education ?
La sélection, la liberté et la concurrence


Education : l’argent public n’améliore pas les résultats

Les coûts cachés de l'éducation en France



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire