Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La Hongrie mise sur la flat tax et sur la réforme du marché du travail

En 2009, la Hongrie affichait une dette à 90 % du PIB et un déficit budgétaire de 5 % pour une « croissance négative » de - 6.7 %. Aujourd’hui, la croissance est prévue à 3 % et à 5.5 % en 2012, et la dette tombera en-dessous de 50 %. Les secrets du redressement ?

D’une part, l’introduction d’une flat tax à 16 % (voire 10 % pour les petites entreprises) et, d’autre part, une réforme ambitieuse du marché du travail qui a été libéralisé : les allocations chômage ont été baissées au minimum ainsi que toutes les aides qui inciteraient les individus à ne pas accepter un travail. La bureaucratie en charge des entreprises a été pratiquement supprimée et les dépenses publiques ont été ramenées de 48.8 % du PIB à 42.5 %. Une volonté de réformer qui paie.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Pour une vraie réforme de l’impôt en France
Un nouvel Impôt de Solidarité sur le Revenu à un taux de 15 %

Flat tax : la proposition de l’IREF fait des émules


Au secours, ils veulent faire pire que l’ISF

Plus de 70 % des sympathisants de droite sont en faveur d’un impôt proportionnel à deux taux !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire