Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/887

par ,

La France annule la dette du Congo. En vertu de quel droit ?

La France a décidé d’annuler la totalité de la dette du Congo, soit 424 milliards de francs CFA (plus de 646 millions d’euros), selon un accord conclu lundi 19 juillet à Brazzaville.

Depuis 2004, la France aura ainsi annulé près de 2,5 milliards d’euros des dettes congolaises, soit près des deux tiers du montant dû par le Congo aux vingt pays du Club de Paris (le Club de Paris est un groupe informel de créanciers publics dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés)

De quel droit l’Etat français décide d’annuler une dette qui avait été contractée par ce pays auprès des contribuables ? Car l’argent prêté par la France provient des impôts prélevés. En annulant la dette, les décideurs politiques éliminent du coup tout remboursement de la part de l’Etat congolais et transforme un prêt en don. Cette initiative a une double conséquence : d’un côté, elle lèse les contribuables français qui n’ont pas souhaité faire des dons au Congo (pour cela il existe des associations caritatives) et, d’un autre côté, elle ne pousse pas ce pays africain – riche en pétrole - à faire des réformes et à mieux gérer son économie. L’Afrique n’a pas besoin de plus d’argent mais de plus de réformes libérales et démocratiques.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Cessez de prendre les Français pour des imbéciles !
A ceux qui nous gouvernent

Services numériques : au lieu de taxer, mieux vaudrait alléger !
Lettre à Monsieur Bruno Le Maire


1000 milliards d'euros : nous sommes vraiment les champions !

Ecologie et obsession fiscale



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies