Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2536

par ,

L’intelligence économique sauvera la France

Après avoir « tout essayé » pour redynamiser l’économie, le gouvernement a peut-être trouvé la solution en créant, suite à un décret promulgué pendant les vacances, un « délégué interministériel à l’intelligence économique ». Sans définir le concept d’« intelligence économique », on peut lire dans le décret que « L’intelligence économique doit aider notre économie à affronter des évolutions internationales rapides et complexes. Par nature transversale et s’appuyant sur des informations issues de sources ouvertes, c’est-à-dire accessibles au public, elle irrigue les stratégies mises en œuvre par l’État en matière de politique industrielle, de développement économique ou encore de soutien à l’export. ». Comprenne qui pourra. Ce sera sûrement le cas de Mme Claude Revel nommée déléguée interministérielle à l’intelligence économique. Elle est énarque.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Trump : ni protectionniste, ni adepte du libre-échange total

Et si l’Inspection des Finances s’intéressait à la Cour des Comptes
Réponse du berger à la bergère : La paille et la poutre


Loi alimentation : des solutions trompeuses pour des constats erronés

Jusqu’où va la responsabilité sociale des entreprises ?
Paris - Mercredi 16 Mai



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

desinformation ?

le 15 septembre 2013, 16:13 par erwan

Le 29 Mai 2013, elle est nommée Déléguée Interministérielle à l'Intelligence Economique (DIIE), en remplacement de Olivier Buquen , lors du Conseil des Ministres.
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude ... )

vous dites que le poste a été crée par decret or elle a juste remplacé Mr Buquen, il serait plus judicieux de votre part de s'interroger sur l'utilité d'un tel poste que d'ironiser sur les compétences de sa titulaire actuelle.
Mr Lecaussin, verifiez vos sources...

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies