Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/1231

L’Irlande ne doit pas céder

Les Européens sont prêts à renégocier les conditions de leur prêt à l’Irlande contre un relèvement de l’impôt sur les sociétés qui est de 12.5 %. C’est ce taux, le plus bas d’Europe, qui a contribué au redressement économique de l’Irlande et, comme l’IREF l’a montré dans un article récent (cf.

le site irefeurope.org) il rapporte à l’Etat irlandais plus que ne rapportent l’impôt sur les sociétés pratiqués en France (où le taux est de 34,43 %) et en Allemagne (taux de 29,83 %). Même en 2009, en pleine crise, l’impôt sur les sociétés a rapporté 2.4 % du PIB en Irlande contre 1.3 % en Allemagne et 1.4 % en France. Mais l’Union Européenne ne rêve que d’harmonisation des taux. A l’IREF nous militons pour la concurrence fiscale.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Etats-Unis et Pays-Bas : créations d’emplois et baisse importante des impôts

Mais où est vraiment le scandale des « Paradise Papers » ?


Philosophie de l’impôt
Philippe Nemo, PUF 2017

Vers une nouvelle surtaxation des entreprises ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

L’Irlande ne doit pas céder

le 19 mars 2011, 15:42

Vous auriez raison si....l’Irlande ne demandait rien à personne ; dès lors qu’elle a accepté l’aide européenne, je ne suis pas choqué que le créancier (comme tout créancier ...) demande des contre-parties à l’aide accordée.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies