Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2919

par ,

L’Etat ne doit pas décider de la rémunération des patrons

L’Etat de Californie envisage de baisser la fiscalité des entreprises qui réduisent les écarts de rémunération entre leurs dirigeants et les travailleurs les moins bien rémunérés de l’entreprise. Ce n’est pourtant pas à l’Etat de décider de la rémunération des dirigeants d’entreprises ou de celles de leurs employés. Une telle décision est aussi dangereuse que démagogique et populiste. On va chasser les entreprises de là où les écarts seront les plus élevés. Et quel sera le niveau le plus élevé !? Et qu’adviendra-t-il de la fiscalité !?

En France, cette mesure plairait beaucoup à M. Montebourg... Mais il faudrait plutôt baisser l’IS (Impôt sur les sociétés) qui atteint 38 % des prélèvements, alors que la moyenne européenne se situe à 25 % ! Le tout, sans parler des charges qui pèsent sur les entreprises... En France, on a tendance à copier plutôt ce qui est mauvais aux Etats-Unis.

La Californie est un Etat qui penche plutôt à gauche, mais il est connu aussi pour sa Proposition 13 de 1978, quand, conséquemment à un référendum, la population s’était prononcée sur la limitation des prélèvements par l’Etat en impôts fonciers. Plus récemment, en mai 2009, cinq mesures fiscales concernant de nouvelles dépenses ont été rejetées par plus de 66 % de la population. En outre, 73 % des Californiens ont voté pour une restriction drastique des dépenses publiques afin de réduire le déficit de l’Etat.
En voilà de meilleurs exemples à suivre !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Un outil pour la dette

La dette : les leçons économiques et budgétaires des pays membres de l’UE à la France


Une dette, il faut la rembourser !

Les inquiétudes de M. Macron seraient-elles fondées ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

DECISION

le 10 mai 2014, 09:05 par DANIEL74

Vrai l'état ne doit pas décider du salaire des patrons c'est-à-dire de ceux UI ONT CR2E LEURS ENTREPRISES AVEC LEUR ARGENT ET LEURS IDEES ; MAIS Je refuse le qualificatif de patron à des mercenaires issus de pantouflage et de chaise musicale et qui restent des "commis" de l'état pour obtenir des subventions faussant la concurrence et dont les entreprises sont Françaises par le CAC40

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies