IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/1728



Impôts sur les dividendes : mieux vaut baisser les taux

Le président Obama vient d’annoncer une augmentation du taux d’imposition des dividendes d’entreprise afin de le hausser à 39.6 %. C’était le taux avant le 1er janvier 2003, ensuite, le président Bush l’avait baissé jusqu’à 15 %. Fin 2004, le fisc américain pouvait constater que les rentrées fiscales, suite à la baisse du taux, avaient presque doublé en passant de 103 Mds de dollars à 196 Mds. En 2006, elles étaient même de 337 Mds de dollars, presque trois fois plus qu’avant la baisse du taux. Mais à la Maison Blanche, comme à Bercy, « on ne croit pas à « l’effet Laffer ».

Le président Obama vient d’annoncer une augmentation du taux d’imposition des dividendes d’entreprise afin de le hausser à 39.6 %. C’était le taux avant le 1er janvier 2003, ensuite, le président Bush l’avait baissé jusqu’à 15 %. Fin 2004, le fisc américain pouvait constater que les rentrées fiscales, suite à la baisse du taux, avaient presque doublé en passant de 103 Mds de dollars à 196 Mds. En 2006, elles étaient même de 337 Mds de dollars, presque trois fois plus qu’avant la baisse du taux. Mais à la Maison Blanche, comme à Bercy, « on ne croit pas à « l’effet Laffer ».

Partager cet article :

Autres lectures ...

Le pis-aller de la défiscalisation des heures supplémentaires et la perversité de l’impôt progressif
Victor Fouquet,

Le pis-aller de la défiscalisation des heures supplémentaires et la perversité de l’impôt progressif

Le marché nous sauvera du virus, pas l’Etat
Patrick Simon,

Le marché nous sauvera du virus, pas l’Etat


Inclusion bancaire : le marché plus efficace que l’État !
Philbert Carbon,

Inclusion bancaire : le marché plus efficace que l’État !

La politique fiscale d’Emmanuel Macron est-elle faite pour les « riches » ?
Victor Fouquet,

La politique fiscale d’Emmanuel Macron est-elle faite pour les « riches » ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

impot sur dividende

le 7 juin 2013, 15:17

ctte pratique pourrait s’analyser comme un harcelement fiscal complementtaire des hauts revenus. Cela risque a decourager tout invesstissement des "haut argentier" qui s’evertue a investir leur revenus pour accroitre les performances economique des ETATS.

Avrai , on serait tenté de croire que OBAMA s’est laissé contaminer par le syndrome"hollande" qui a un effet devastateur sur les revenus des hauts revenus".

- Répondre -

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies