Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2656

par ,

Economie : faut-il punir l’Allemagne ?

La Commission européenne a annoncé qu’elle allait « enquêter » sur les excédents commerciaux de l’Allemagne. Bizarre façon de réagir à des résultats économiques excellents ! Parmi les seuls de la zone euro… Alors que le taux de croissance de la zone euro est de 0.1 % au troisième trimestre, contre 1.3 % en Allemagne, et que le taux de chômage est de 12.2 % contre 5.5 % en Allemagne : les hauts fonctionnaires de Bruxelles feraient mieux de s’inspirer du modèle allemand et non pas de lancer une enquête.

Croissance du PIB (rythme annuel)Taux de chômage
Allemagne 1.3 % 5.5 %
Zone euro 0.1 % 12.2 %
Eurostat 2013

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les emplois aidés deviennent des… « parcours emploi compétence »

Economie française : croissance en dessous de la moyenne


Politique de la ville : un trou sans fond

La taxation des CDD ne fera pas baisser le chômage. Au contraire



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

PUNIR ??

le 25 novembre 2013, 11:00 par MARTIN

Voici une démonstration de l'INUTILITE des fonctionnaires de Bruxelles , punir le seul pays européen qui a su investir dans une économie efficace laisse rêveur .
S'il est reproché à l'économie allemande de " sous payer" une partie de son personnel , que doit on dire de la France qui alimente ET SOIGNE GRATUITEMENT DES CENTAINES DE MILLIERS d'immigrés qui ne nous servent à rien , sauf à alimenter le pouvoir en élécteurs potentiels ou pas , aux syndicats à avoir une "main d'oeuvre gratuite pour ses défilés , et aux industriels une main d'oeuvre " pas chère" puisqu'ils n'en paient pas les conséquences , c'est à dire l'alimentation de notre parc de chômeurs ;
Chaque poste crée dans notre industrie doit préférentiellement l'être en puisant dans NOS CHÔMEURS NATIONAUX .Ne parlons pas du fonctionnariat , pour lequel un "dégraissage " devrait être le soucis N°1 de notre " gouvernement .
Nous sommes loin du compte .

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies