Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/628

par ,

De l’art de ne rien dire

Nicolas Sarkozy n’a rien dit hier soir sur TF1. Si, il a bien rappelé qu’il était un interventionniste. Il ne touchera pas à la retraite par répartition et les entreprises qui licencient devront se méfier de l’Etat. Il reconnaît qu’il faut réformer l’Etat et faire baisser les déficits et la dette mais sans préciser comment. Le plus grave c’est quand même l’incompréhension et l’inconscience devant le problème des retraites. Et pour cause.

Les politiques – comme d’ailleurs les fonctionnaires et les agents publics – bénéficient d’une retraite « à la carte » payée par le privé. Pourquoi se soucieraient-ils de la retraite des pauvres gens du privé ? Plus encore, le président de la République semble ne pas avoir compris que le monde change et que nous sommes entrés dans l’ère des entrepreneurs et de l’initiative. Le monde d’aujourd’hui ne ressemble plus à celui d’hier. Il faudrait une formation intensive pour nos politiques.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Ecologie et obsession fiscale

Et si l’Inspection des Finances s’intéressait à la Cour des Comptes
Réponse du berger à la bergère : La paille et la poutre


L’injustice de l’exit tax

Et si Netflix sauvait le cinéma français ? Ainsi que les contribuables…



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies