Accueil » Scénarios possible de l’immigration africaine en Europe

Scénarios possible de l’immigration africaine en Europe

par Teresa Nogueira Pinto

Les arrivées irrégulières dans l’Union européenne sont en baisse depuis 2015. En 2019, FRONTEX a détecté 141 846 passages illégaux aux frontières extérieures, soit une diminution de 92 % par rapport à 2015, année où 1,8 million de ces incidents avaient eu lieu. Toutefois, la gestion des migrations restera une question urgente et controversée.

Les États membres de l’UE vont bientôt négocier un nouveau pacte sur les migrations et l’asile dans un contexte économique et géopolitique instable et délicat. Outre les effets à court et moyen terme de la pandémie Covid 19, les perspectives de sécurité se détériorent dans le Sahel et la Corne de l’Afrique.

L’année 2019 a été caractérisée par une diminution significative du nombre d’arrivées irrégulières en provenance d’Afrique, en particulier par l’itinéraire de la Méditerranée occidentale et centrale (le nombre de migrants traversant la Méditerranée orientale a toutefois augmenté). Cette tendance reflète l’efficacité des mesures de contrôle aux frontières ainsi que des partenariats avec les pays d’origine et de transit comme la Libye et le Maroc. Au cours des six premiers mois de 2020, ce nombre a continué à diminuer, principalement en raison des restrictions de mobilité mises en œuvre sur tout le continent africain et le long des frontières de l’UE pour contenir le coronavirus.

Retrouvez la suite de l’article sur GIS online.

Pour une connexion gratuite :

Lien : https://www.gisreportsonline.com/scenarios-for-african-migration-to-europe,politics,3348,report.html

Code : GIS_IREF

You may also like

2 commentaires

Christian 11 novembre 2020 - 9:37

Poursuite des passeurs de migrants
serait il possible de demander la poursuite des pseudo associations d'aide au migrants en mer au titre de passeurs d'immigrés clandestins et de faire saisir leurs bateaux. Si ces bateaux veulent continuer leurs activités qu'ils ramènent ces migrants à leur point d'embarquement et non en Europe.

Répondre
François Martin 11 novembre 2020 - 11:56

@Christian

Leur supprimer leurs subventions serait déjà un premier pas appréciable

Répondre

Laissez un commentaire