IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5936



Notre démocratie est en danger !
Un chef d’entreprise en colère

Ne sommes-nous pas fatigués d’attendre bêtement que notre président prenne à nouveau la parole la semaine prochaine ? Sommes-nous si immatures pour attendre la parole du seigneur ? Sommes-nous si dociles pour, jour après jour, entendre et lire ce que la nomenklatura technocratique parisienne nous dispense comme message anxiogène ?

Nous avons élu un jeune coq (comme dirait Obama !) entouré d’une basse-cour de quadras qui en matière d’expérience de vie politique sont encore très verts. Le seul ministre ayant suffisamment d’âge et de vécu est Le Drian …que personne n’entend. Le pire étant qu’aucun de ces ministres n’a de culture économique. En prime, ils sont complètement coupés et des citoyens et des consommateurs et des entreprises !

Tout ce petit peuple d’agités très contents d’être à la place où ils sont se pavanent devant les médias et distribuent les directives aux préfets dont le summum a été atteint par celui de Strasbourg qui a interdit aux manifestants réclamant la liberté d’aller à la messe, de ne pas prier, même en silence ! Nous touchons le fond…
Ils ont tous une sainte frousse d’être trainés devant les tribunaux pour cause de mauvaises décisions.
Attendons que l’un des nombreux commerçants ou petits entrepreneurs porte plainte contre ces décisions imbéciles qui ont entrainé leur faillite ? Car oui, sauver le monde hospitalier pour couler le restant de nos forces vives ne peut qu’aboutir au chaos démocratique. La guerre civile menace car ce n’est que lorsque le peuple crève de faim qu’il prend les armes…. Et avec nos 10 millions de « pauvres » nous n’en sommes plus très loin.

Le journal allemand « Die Zeit » a informé ses 500 000 lecteurs que la France était devenue une monarchie républicaine. Cela en dit long sur cet état dictatorial qu’est maintenant la France dont le président décide de tout, tout seul avec sa garde rapprochée et au mépris de toutes les règles républicaines.
Une des explications de cette situation est que le gotha politique est occupé par des théoriciens coupés du monde réel. En Allemagne, nombreux sont les chefs d’entreprise occupant des fonctions politiques (conseillers régionaux, députés, ministres…) et sachant influencer les modes de décision. En France, ce profil politique n’existe pas : seuls les formatés ENA et autres cultureux sont au pouvoir.
Le plus incroyable est que la droite se tait et que seuls les extrêmes, de gauche et de droite, occupent les tribunes. Ce spectacle pitoyable montre bien combien nous sommes devenus des citoyens soumis et sans ambition.
Pendant ce temps, le coq installé sur son tas de fumier…continue de chanter…

Jean Kircher, chef d’une entreprise qui souffre avec ses 150 salariés

Partager cet article :

Autres lectures ...

Non content de nous confiner, le gouvernement veut aussi “trier” les informations !
Nicolas Lecaussin,

Non content de nous confiner, le gouvernement veut aussi “trier” les informations !

Pandémie étatique
Jean-Philippe Delsol,

Pandémie étatique


Benjamin Constant, économiste
Jean-Philippe Delsol,

Benjamin Constant, économiste

par Gérard Minart, L’Harmattan, 2019

Vœux contre l’étatisme et l’« homme nouveau »
Nicolas Lecaussin,

Vœux contre l’étatisme et l’« homme nouveau »



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

Ce n'est que le début

le 20 novembre, 07:30 par Laurent46

Je voudrais rectifier quelques points, tout d'abord, Macron nous a été imposé par les médias, ensuite les Enarques SciencesPo et autre bofs ne sont présents que dans les strates nationales ils ont depuis longtemps envahi les multi couches locales avec les deux dernière nouvelles couches qui sont las agglomérations et les grandes régions et pour finir ce sont ces mêmes voyous qui forment les élus des moindres petites communes. Tout cela ne fait que commencer.

- Répondre -

"La démocratie est en danger". Quelle démocratie ?

le 20 novembre, 09:55 par Jean Michel THUREAU

En France la Constitution donne l'exclusivité du pouvoir politique au Président s'il est le chef du parti majoritaire à l'Assemblée.
Il y a aussi des pouvoirs de fait, opérateurs économiques en position dominante, minorités à fort pouvoir de nuisance etc, avec lesquels le pouvoir politique est obligé de composer.
Enfin il y a la masse des sans-pouvoir (à laquelle vous appartenez, cher Monsieur Jean Kircher) que le pouvoir politique peut se permettre d'ignorer (ce qu'il ne manque pas de faire).
Vous êtes bien bon d'appeler cela une "démocratie".

- Répondre -

La Démocratie, c'est fini.

le 20 novembre, 13:43 par PICOT

C'est fini depuis au moins 2005 grâce à Mr Sarkozy qui prétend aimer la France et les Français et qui nous a trahi copieusement. Sans parler de la dernière élection Présidentielle truquée de A à Z. En outre, tant que nous serons dirigés par des hauts fonctionnaires, nous n'en sortirons pas. Cette engeance a horreur du risque et déteste ceux qui en prennent. Il suffit de regarder ce qu'ils font actuellement aux petits commerçants et autres indépendants, l'épidémie a bon dos. Si vous êtes le chef d'une petite entreprise tout sera, et est déjà entrepris, pour vous soumettre (taxes, réglementations, subventions) ou carrément vous démolir, ne rêvez pas. Si vous êtes le patron d'un grand groupe, il y a moins de danger, l'Etat ménage les gros. Haro sur les petits.

- Répondre -

Resistons !

le 20 novembre, 21:10 par Scolyte

Mondialisme, universalisme,liberalisme, ... sottises ! Sont- ce les valeurs conceptuelles de la Nation(pardon:republique) ?
Eg pendant ce temps la France sombre ...le reveil sera dur !

- Répondre -

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies