IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5625



Municipales : la politique ne résiste pas au virus

Alors que le pays est passé au stade 3 de l’épidémie, Emmanuel Macron et le gouvernement ont décidé de maintenir le premier tour des municipales. Difficile de comprendre leur raisonnement dans les conditions actuelles, alors qu’on nous serine que les rassemblements sont à éviter et que tout va fermer, sauf les commerces alimentaires et les banques. C’est d’autant moins compréhensible que, nous le savons très bien, ce sont les plus âgés qui se déplacent le plus pour voter et ce sont eux les plus exposés au virus. On apprend aussi que certains bureaux de vote se trouvaient dans des EHPAD et que dans beaucoup d’autres, il n’y avait pas de gel et les assesseurs ne portaient pas de masque. A noter que ces produits sont toujours introuvables, notre Etat providence tant vanté par Macron n’est pas capable de nous les fournir.

Comme il fallait s’y attendre, le taux d’abstention a battu tous les records (moins d’un électeur sur trois dans les grandes villes !) rendant les résultats pratiquement anecdotiques. On sait - mais y aura-t-il un deuxième tour ?- que les écologistes font une percée importante alors que leur très cher principe de précaution n’a nullement protégé le pays et que les résultats LREM sont mauvais. Les Français qui ont voté ont confirmé les maires bien implantés et ne semblent pas vouloir plus de socialisme. Ils ont sanctionné le gouvernement sans pour autant montrer une grande envie de voter pour la droite. A Paris, les habitants ont digéré les lubies d’Anne Hidalgo et il faudra des miracles pour pouvoir la déloger un jour... Le RN obtient les scores annoncés sans percées ni échecs significatifs.

L’organisation d’élections dans ce contexte tragique portera-t-elle un coup à Emmanuel Macron ? Pas facile de le prévoir quand l’opposition de droite est toujours en manque d’idées et de propositions. Ce qui est évident c’est que, contrairement à ce que peuvent penser certains de nos décideurs, le virus n’épargne pas la politique.

Partager cet article :

Autres lectures ...

 La Parole enchaînée
Nicolas Lecaussin,

La Parole enchaînée

Joshua Wong, Stock, 2020

Le complot des démocrates américains et le virus de la désinformation
Nicolas Lecaussin,

Le complot des démocrates américains et le virus de la désinformation


How to be a Dictator : The cult of personality in the twentieth century
Nicolas Lecaussin,

How to be a Dictator : The cult of personality in the twentieth century

Frank Dikötter - Bloomsbury, 2019

De Platon à Aristote, pour sortir de la caverne où nous sommes confinés
Jean-Philippe Delsol,

De Platon à Aristote, pour sortir de la caverne où nous sommes confinés



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

Retour à l'Etatisme qui n'était d'ailleurs pas parti

le 17 mars, 11:00 par de joannis

On peut comprendre la nécessité de devoir mobiliser des moyens pour en finir avec la pandémie et ses conséquences. On doit avoir un pognon dingue pour ouvrir les vannes à ce point et apparemment sans contrôle. Tout çà pour se faire aimer, comme Chirac et comme Hollande dont l'empreinte reste anecdotique. La guerre d'accord mais quand la guerre sera finie on continuera quand même dans ce sens ? Pauvre France.

- Répondre -

Une démocratie sans contrôle est un leurre

le 17 mars, 12:11 par zelectron

Dès le lendemain de leur élection les élus de tous bords sont "contaminés" par les "anciens " pour leur apprendre les ficelles du métier : ainsi donc les promesses électorales sont glissées sous les tapis épais de la ripoublique.

- Répondre -

Coronavirus 3ème

le 18 mars, 14:08 par Sonja

Je suis effarée d’entendre que les masques ne servent à rien ! C’est le premier geste de distanciation à observer dans les cas de risque d’épidémie. Comment un GVT peut il être aussi abject dans sa communication ? Aucun médecin sur les plateaux n’ose affirmer cela. Pourquoi n’ont-ils pas dit qu’ils ont donné nos stocks à la Chine en signe de solidarité et qu’il n’y en a plus pour nous ? La population comprendrait mieux plutôt que d’affirmer de façon péremptoire à ses concitoyens ignorants les pratiques d’hygiène à un stade de contamination avancée, que « le masque ne sert à rien » ? Fidèle à son amateurisme, le gouvernement dupe la population dans tous les domaines, ne voyant, ne réfléchissant qu’à court terme, ils continuent à abreuver les gens d’inepties. Mais à ce stade c’est criminel, sinon, pourquoi avoir offert des millions de masques aux chinois en 1ère intention d’aide ?
Aberrant ! Il paralyse la France en attendant la fabrication de matériel. Désastreux sur les plans économiques, sanitaires, et inconscients pour l’établissement de la confiance avec les français. Honte à macron. J’ajoute, en toute humilité que je parle en connaissances et que je suis outrée. C’est sans aucune tolérance que je dénonce une continuité dans la destruction systématique de la parole politique, du pays France, de ce peuple déjà fragilisé par 40 ans d’hypocrisie et dans ce moment de gravité décisionnelle.
Et on doit supporter ces allégations fantaisistes sur une majorité de chaînes sans respect pour les téléspectateurs dociles : les masques ne protègent pas ??? Pourquoi en mettons-nous pour opérer ? Avant tout pour se protéger et pour ne pas souiller le champ opératoire par les gouttelettes de Flügge qui se disséminent jusqu’à 1m de la parole etc…
Monsieur RAOULT, souvent croisé à La Timone, est un professeur digne et sérieux qui ne compte pas son temps pour la SANTE et la recherche. Incomparablement à beaucoup de médecins actuels qui ont, cependant prononcé le serment d’HYPOCRATE. Villes désertifiée, population dans l'angoisse, abreuvée par les mêmes sur toutes les chaînes... Quoi de mieux après un 49 3 extravagant, absurde qui aurait occasionné une manifestation d’ampleur. La stratégie macronienne se met en place avec le renforcement de l'armée et de la police sans masque pour la plupart). Cela me rappelle une série britannique des années 70 : "le prisonnier"... Quoi de plus contingent pour asservir un peuple à l'intelligence déjà volatile tant le savoir est éthéré grâce au nivellement vers le bas de l'Education Nationale depuis 40 ans, la consommation de masse, et la futilité des soixanthuitards qui ont générés des jeunes inconséquents.
Alors oui, il y a un coronavirus, Mr le Pr RAOULT l'explicite : https://youtu.be/n4J8kydOvbc ...
Cependant, la toxicité et sa virulence se situent ailleurs.

- Répondre -

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies