IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5751



Monsieur Macron, changez de système de retraite et instaurez la capitalisation !

Emmanuel Macron va amender le projet de réforme initial que l’IREF considère comme une "grande arnaque étatiste". C’est le moment d’annoncer une vraie réforme des retraites basée sur l’épargne et la capitalisation. Pour donner la liberté aux Français, les responsabiliser et aussi pour dynamiser l’économie.

L’IREF a déjà dénoncé plusieurs fois le régime unique qui ne résoudra nullement le problème financier des retraites et qui obligera certains régimes à payer pour d’autres. Non, la solution serait d’encourager les Français à épargner à travers la capitalisation.
Pour se faire, l’IREF propose l’instauration d’un Compte personnel retraite (CPR), véritable troisième pilier provisionné et individualisé. Basé sur les dispositifs existants, progressivement généralisés, assouplis et défiscalisés, cette capitalisation à la française garantira aussi les droits acquis par la répartition.
Ce jeu à somme positive aura les vertus d’efficacité, d’équité et de liberté. Par l’épargne retraite, les individus deviendront plus responsables de leur avenir et pourront choisir des parcours de carrière plus flexibles. De plus, l’activité productive durement touchée par la crise du Covid en profitera aussi en disposant de plus de capitaux investis dans les entreprises. Alors, qu’attendez-vous, M le Président ? Faites-le !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Comment Bruno Le Maire appauvrit les Français
Philbert Carbon,

Comment Bruno Le Maire appauvrit les Français

Livres à lire
Nicolas Lecaussin,

Livres à lire

Une histoire politique de la cigarette et une défense des bienfaits du capitalisme


Un mixte retraite obligatoire par répartition et capitalisation, ça marche !

Un mixte retraite obligatoire par répartition et capitalisation, ça marche !

Les pharmaciens libéraux le prouvent depuis 1962

Privatisation de la Française des jeux : rien ne va plus !
Laurent Pahpy,

Privatisation de la Française des jeux : rien ne va plus !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies