Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Articles > Les extraordinaires progrès de la santé dans les pays pauvres

Les extraordinaires progrès de la santé dans les pays pauvres

mardi 25 août 2020, par IREF

La crise du Covid et le nombre de morts ne doivent pas nous tromper. Le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’avant. Même les pays les plus pauvres s’en sortent mieux. Depuis 2000, les dépenses de santé ont augmenté globalement de 50% en moyenne dans le monde. La plus forte hausse a eu lieu dans les pays à revenu intermédiaire. Dans ceux du groupe de revenu le plus bas, elle fait un bond de 65%, passant de 67 dollars par individu à plus de 110 dollars (en dollars ajustés en fonction du pouvoir d’achat - PPA-).

De nombreuses études confirment que l’augmentation des dépenses dans les pays relativement pauvres est corrélée à l’amélioration des indicateurs de santé - par exemple, en ce qui concerne l’espérance de vie, la mortalité infantile et la mortalité maternelle. L’espérance de vie en Afrique est passée d’environ 52 ans en 1990 à plus de 63 ans en 2019. Au cours de la même période, elle est passée de 64 ans à plus de 73 ans en Asie. Les vaccins ont apporté une contribution significative à la prévention de maladies potentiellement mortelles chez les enfants. La part des enfants d’un an vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche est passée de 77% en 1990 à plus de 85% en 2017. En Afrique subsaharienne, elle est passée de 57% en 1990 à plus de 72% en 2017. La proportion de nourrissons et d’enfants en Afrique subsaharienne décédés avant l’âge de 5 ans est passée de 18% (1990) à moins de 8% (2017).
Voir la version complète de l’article en anglais

Fabian Kurz & Alexander Fink

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Les-extraordinaires-progres-de-la-sante-dans-les-pays-pauvres

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière