Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?

par François Garçon

Dimanche 28 novembre, par votation et suite à un référendum lancé par un comité de citoyens hostiles à l’instauration d’un pass sanitaire, les électeurs Suisses ont massivement rejeté ce référendum et validé le pass covid.

La participation électorale (46% en moyenne) a atteint là un niveau stratosphérique pour la Suisse : 65,7%, le quatrième le plus élevé depuis 1974 !

Rappel. Au départ, un comité référendaire hostile à la vaccination, et aux mesures que ses membres jugent coercitives car attentatoires à leur liberté, ont rassemblé en moins de 100 jours 50 000 signatures pour exiger que l’instauration d’un pass sanitaire voulu par l’exécutif fédéral et l’assemblée parlementaire soit soumis, « sans filtre », à l’approbation de tous les citoyens. Les référendaires étaient convaincus que, dans les urnes, la population rejetterait la mesure. Il s’agissait donc non pas d’un sondage, mais d’un vote à bulletin secret ayant valeur contraignante. L’acceptation de la loi Covid-19 par tous les cantons (sauf Appenzell Rhodes-Intérieures et Schwytz) et par 62% de la population, constitue un rejet clair et net des thèses défendues par les référendaires. D’autant que la participation électorale (46% en moyenne) a atteint là un niveau stratosphérique pour la Suisse : 65,7%, le quatrième le plus élevé depuis 1974. Sachant que le certificat covid est le seul moyen de maintenir les activités collectives en période de pandémie et qu’il était fortement contesté par des activistes bruyants, cette votation est d’une très grande portée.

Elle donne des pouvoirs étendus à un gouvernement fédéral qui, fédéralisme oblige, hésitait à imposer des mesures coercitives, comme si la pandémie ne les exigeait pas. Aux yeux des sceptiques, des complotistes et de tous ceux attachés au respect de leur souveraineté individuelle que l’Etat ne saurait restreindre, on peut rappeler que la planète s’apprête à entrer dans sa deuxième année de crise Covid, avec tous les désastres humains, économiques, sociaux que cette pandémie entraîne. La loi que les Suisses ont validé dans les urnes confère une légitimité politique à des mesures que la minorité de non-vaccinés continue de décréter oppressives, discriminantes, comme si les campagnes anti-vaccins étaient sans effet sur l’économie ou bien l’hôpital, où, parce que les non vaccinés saturent les salles de réanimation, ils privent de soins ceux qui devraient y accéder pour d’autres interventions. Comme si le lavage des mains, la distance physique, voire la pratique sportive seuls, suffisaient !

Avec cette votation, pure émanation de la démocratie directe, la Suisse s’épargne une crise politique

Les croyances religieuses ne se sont pas estompées, elles se sont simplement déplacées, se fixant sur d’autres objets, en l’occurrence la nocivité des vaccins. Le peuple suisse a donc approuvé les mesures « coercitives ». Avec cette votation, pure émanation de la démocratie directe, la Suisse s’épargne une crise politique. Certes, les perdants de dimanche n’ont pas dit leur dernier mot. Déjà, ils promettent de nouveaux référendums, de nouvelles moissons de signatures sur des pétitions. Mais les rues suisses ne seront pas polluées par des braillards-casseurs, convaincus de la nocivité des vaccins qui, seuls, nous sortirons pourtant de cette crise sans fin.
Lundi 29 novembre, alors que nous baignons dans un climat anxiogène depuis presque deux ans et qu’il n’est pas un jour sans que soient longuement évoqués le Covid-19 et ses variants, il est regrettable qu’on n’ait pas eu plus d’échos dans les médias français des résultats de la votation suisse, dont l’objet est pourtant central dans la stratégie anti-covid.

Il est déplorable que les médias et les politiques français ne se soient pas plus intéressés à cette nouvelle page de la démocratie directe chez notre voisin, où résident près de 200 000 de nos compatriotes et où travaillent 150 000 frontaliers français. Si nos journalistes étaient moins obnubilés par la monarchie technocratique parisienne qui gouverne la France, avec les résultats calamiteux que chaque citoyen peut constater, ils seraient davantage attentifs à ces manifestations démocratiques, comme le sont leurs confrères italiens, allemands, anglais. En attendant, le pays navigue à vue, à la recherche de solutions qu’il a à cœur d’« inventer » et que le monde, n’en doutons pas, « nous enviera ».

François Garçon, essayiste, dernier livre publié : France démocratie défaillante. Il est temps de s’inspirer de la Suisse (Editions L’Artilleur)

You may also like

19 commentaires

Bob décembre 3, 2021 - 6:57

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Bonjour. Les suisses n’ont pas rejeté le référendum mais la question qui était posée, nuance.S’il avaient rejeté le référendum ils se seraient abstenu alors qu’au contraire ils ont voté massivement.

Répondre
jean-luc delaserre décembre 3, 2021 - 7:51

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Bonjour,
Même en Suisse, on parle français. Vous pourriez donc utiliser le mot « passe ».
Pour le fond, article intéressant. Bravo.

Répondre
Nicolas Carras décembre 3, 2021 - 8:47

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Preuve qu’il y aura toujours assez de gens pour soutenir ce qui va les asservir.

Suisse : 11 131 morts (et dans quelles conditions exactement, donnée à détailler) sur une population de 8,637 millions.

La quasi-totalité des cas actuels sera guérie.

Monde : plus de 252 millions de personnes testées positive, 5 millions de morts. Sur environ 8 milliards.

Je rappelle que le cancer est la quatrième cause de décès entre 0 et 15 ans en France, 6,6% des décès chez l’enfant.

Une connaissance que je n’avais pas vu depuis longtemps m’a dit hier qu’il avait perdu 2 amis qui se sont suicidés à cause des mesures prises contre le covid. Et un troisième a fait une tentative de suicide. Il est aujourd’hui en totale dépression nerveuse dans un hôpital.

Répondre
Nicolas Lecaussin décembre 3, 2021 - 9:04

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Je vous laisse l’affirmation que 5 millions de morts ce n’est pas grand-chose… En réalité, c’est sûrement beaucoup plus comme le montre The Economist : https://www.economist.com/graphic-detail/coronavirus-excess-deaths-estimates?utm_campaign=editorial-social&utm_medium=social-organic&utm_source=twitter
Cordialement,
NL

Répondre
ange et eémon décembre 3, 2021 - 9:22

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
comme chez nous en Suisse il n’y a plus de honnête media qui informent les citoyens;
et maintenant les Suisses se plaignent , LOL,
https://www.letemps.ch/suisse/vaccines-piquent-une-colere

bien oui , les promesses n’engagent que ceux qui les croient ; les vaccins ne servent à rien et ça commencent à se voir;
et bientôt les effets négatifs mettront les vaccinés encore plus en colère, d’autant qu’ils n’auront aucun recours

ps: plus de don si plus de commentaire publié

Répondre
PDM décembre 3, 2021 - 11:03

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Question : sur quoi vous basez vous pour annoncer de manière péremptoire que les vaccins ne servent à rien ?

Il est fort heureux que les vaccins existent, grâce à cela de nombreuses maladies non recommandables ne font plus partie de notre quotidien (polio, variole, peste, tétanos et j’en passe). Il en sera de même pour la COVID dans quelques années, et ce ne sont pas les antivax qui en porteront le mérite…

Je vous recommande de relire l’histoire des vaccins car, de tout temps, il y a eu les contre qui se sont ensuite distingués par le ridicule de leur comportement (nota : vaccin vient de vaccine qui vient de la variole de la vache qui protégeait de la variole humaine… à l’époque, la vaccination était supposée transformer en vache ceux qui osaient…).

Ouh ce que je suis en colère d’être vacciné et bientôt ma 3ème dose (et les suivantes n’en doutons pas) + la grippe (tous les ans) + les rappels des autres vaccins depuis ma naissance 😉

Ceci dit, les suisses nous donnent l’exemple de ce qu’est une vraie démocratie. Ça évite qu’une minorité de gueulards fassent (ou croient faire) la loi.

Répondre
JC CLEMENT décembre 3, 2021 - 11:08

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Alors, non, il ne s’agit pas d’un vote sur le pass sanitaire mais bien d’un vote sur l’amendement du 19/03/2021 d’une loi, dite Covid, qui comporte le pass sanitaire, certes, mais aussi la prorogation de mesures d’aides aux entreprise, à la garde d’enfants… n’y voir qu’un oui au pass sanitaire est bien réducteur et montre une certaines formes de partialité.

https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/votations/20211128/modification-du-19-mars-2021-de-la-loi-covid19.html

Au lieu de chanter la Suisse, Monsieur Garçon, sachez qu’ici, en Suisse précisément, on s’interroge sur le fait que le Canton de Zurich tombe en « alerte hospitalière » à 24 patients en réa pour un canton de 1.5M d’habitants.
« Actuellement, 177 malades du Covid-19 sont hospitalisés dans le canton de Zurich. 42 d’entre eux sont pris en charge aux soins intensifs dont 24 se trouvent sous assistance respiratoire. »
https://www.blick.ch/fr/news/suisse/le-point-de-rupture-est-atteint-les-hopitaux-zurichois-saturent-plusieurs-patients-refuses-aux-soins-intensifs-id17032482.html

J’apprécie beaucoup cet article :
https://www.letemps.ch/suisse/vaccines-piquent-une-colere
Bien attristé, sincèrement, pour tous ces donneurs de leçons qui croient au vaccin comme à la martingale du siècle. La seule martingale est pour Pfizer. Il ne suffisait que de vacciner les gens à risque. La fable de la transmission s’est dégonflée. Comme celle de « on ne peut plus mourir du Covid si on est vacciné » et si… hélas. Par chance, les variants tuent moins et la vaccination aura permis d’en sauver aussi. Le reste, c’est de la littérature d’idéologue.

Répondre
Charles décembre 3, 2021 - 12:19

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
@ ange et eémon :
Avec ce commentaire, on dira bonjour au chantage et adieu à la démocratie !

« ps : plus de don si plus de commentaire publié »

Répondre
JC CLEMENT décembre 3, 2021 - 4:55

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
@Charles : ce n’est pas un chantage, @Ange et démon n’a pas dit « Soyez d’accord avec moi ou plus de sous » mais bien « publiez mon avis, vous qui êtes libéraux » et donc partisans de ce fait de la libre parole tant qu’elle reste évidemment non insultante. Ce n’a rien d’antidémocratique. J’ai moi même ici une fois répondu à l’auteur qui insultait dans les commentaires de c******* les non vaccinés. Je n’vais pas été publié. J’ai protesté, les vaccinés n’ont pas le monopole de l’insulte.

Répondre
Laurent MOTTE décembre 3, 2021 - 6:56

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Bonjour, bonsoir,
il serait intéressant en effet de savoir sur quoi portait le référendum en totalité.
pour nous Français, « passe sanitaire » a une signification précise. impossibilité d’aller prendre un café normalement dans un bar, cinéma, théâtre, pas d’obligation dans les transports, etc. Est-ce la même chose en Suisse ?
Pour le reste, un référendum clarifie totalement les choses. Au « pouvoir » de le respecter. Comme pour le Brexit. On pourrait faire la même chose en France. Au moins, on saurait où on en est.

Répondre
Nicolas décembre 3, 2021 - 7:21

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Votation suite à 1an de matraquage et de propagande anxiogène.
Cela prouve surtout l’impact des médias sur la population.
Tôt ou tard, la vérité triomphera. La justice sanctionnera.
Je vais être patient. Et je me réjouirais d’avoir eu raison et d’avoir tenu bon.
J’en profiterai pour rappeler largement, haut, et fort à ceux qui ont suivi le mouvement, leur bêtise ou leur malhonnêteté.
Respectueusement…
(Même si le respect n’émane que des anti pass, comme moi.)

Répondre
Nicolas Lecaussin décembre 3, 2021 - 9:19

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Bon courage à vous !
NL

Répondre
Anonyme décembre 4, 2021 - 9:42

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Le problème c’est le manque de choix dans le vaccin (i.e. technologie de ce dernier).
Pas de virus inactivé ou semblable en occident (ou du moins tardif, 2022).
Le sectarisme des pro-ARNm n’arrangeait pas les choses 🙂

Répondre
AlainD décembre 4, 2021 - 3:19

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
La Suisse reste un exemple de démocratie s’il en fallait un. Les opposants à la vaccination ne sont probablement pas descendus dans la rue avec banderoles et slogans revendicatifs.
J’ai vu dans un journal télévisé l’exemple d’un « bon » Français non vacciné qui allait entrer en réanimation prenant la place d’un autre patient dont l’opération devait être différée par l’inconséquence du premier, lequel répondait qu’il n’en avait rien à faire et qu’il ne se ferait pas vacciner pour autant…
Autre exemple intéressant ce jeune homme qui se faisait tester gratuitement tous les 3 jours plutôt que de se faire vacciner, heureusement depuis les tests sont payants (sauf pour les personnes vaccinées).
Alors on peut toujours arguer que ce sont les laboratoires qui s’enrichissent certes mais qu’en aurait il été s’il n’ y avait eu aucun vaccin ? Combien de morts si 5 millions ne semblent pas être suffisants pour certain commentateur…

Répondre
phil décembre 5, 2021 - 10:48

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Le plébiscite de la tyrannie n’est pas la démocratie.
La démocratie est l’ensemble des gardes fous afin d’éviter la tyrannie, dont le vote fait partie. Et malheureusement, en période de psychose collective, ceux-ci perdent leurs capacités de contenir l’horreur.

Répondre
Gauthier décembre 6, 2021 - 12:42

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Je ne comprends pas cet article mentionnant l’acceptation d’un passe sanitaire en Suisse par référendum.
Je suis allée à Genève en août et ce passe existait déjà pour les restaurants , bars en intérieur.
J’y suis retournée fin novembre et c’était la même chose.
Ce sont les mêmes mesures qu’en France.
En revanche pour avoir passé 4 mois en Catalogne aucun passe sanitaire n’était exigé et ne l’est toujours pas
Seul le port du masque dans les lieux clos l’étaient.
L’Espagne est-elle en péril ?

Répondre
Nicolas Lecaussin décembre 6, 2021 - 12:51

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Il s’agit du deuxième référendum en Suisse comme l’explique l’article. C’est une pratique démocratique suisse. La Catalogne vient d’instaurer un pass (https://www.aa.com.tr/en/latest-on-coronavirus-outbreak/catalonia-to-implement-covid-passport-for-restaurants-and-gyms/2430945 ). L’Espagne est avec l’Italie, l’un des pays, à avoir rapidement un des taux de vaccination les plus élevés en Europe.
Cordialement,
Nicolas Lecaussin

Répondre
Gauthier décembre 6, 2021 - 5:48

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Vous avez raison la Catalogne a mis en place un passe sanitaire du fait de sa proximité avec la France.
Toutes les communautés espagnoles ont une autonomie sur le choix d’adopter ou non ce passe.
La communauté de Madrid n’a pas encore fait ce choix et elle n’est pas la seule.
Autour de moi je connais trois personnes vaccinéesqui ont le covid et l’un d’eux est même en réanimation.
Deux d’entre eux sont des hospitaliers : un médecin et une infirmière.
Ils ont attrapé le covid à l’hôpital et ils l’ont transmis à d’autres.
La vaccination n’empêche pas la transmission du virus.
Comme j’ai la chance de voyager je suis allée au UK fin novembre.
Personne n’est obligé de porter un masque et il n’y a pas de passe sanitaire.
L’hystérie française sur ce sujet n’a pas encore traversé le Channel.
Maintenant les

Répondre
Nicolas Lecaussin décembre 7, 2021 - 8:06

Les Suisses valident massivement le pass sanitaire. Quels échos en France ?
Là aussi, vous avez raison en partie seulement. Le confinement a été extrêmement strict au RU (plus qu’en France) et c’est seulement après une vaccination massive que cela a été levé.
Cordialement

Répondre

Laissez un commentaire