Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT

par Adélaïde Motte

Dans une étude récente sur le télétravail, la CGT et l’UGICT (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT) expliquent leurs revendications. Deux attirent particulièrement l’attention : la diminution du temps de travail et la prise en charge de certains frais par l’employeur.

Le télétravail a fait une entrée en fanfare dans les entreprises à l’occasion du premier confinement. L’occasion de l’expérimenter à grande échelle, et de se rendre compte que tout n’est pas si rose au pays de Zoom. Certes, la CGT constate que 98 % des Français sont favorables au télétravail pour deux à trois jours par semaine, mais qu’ils sont également nombreux à déplorer qu’il leur est plus difficile de se déconnecter du bureau ou qu’ils manquent d’équipements adaptés. Elle en profite pour établir un nouveau catalogue de revendications.

Le télétravail, une occasion d’être mieux payé ?

L’enquête de la CGT fait état que 97 % des personnes interrogées regretteraient le manque « d’équipements ergonomiques de travail », 78 % signaleraient que le droit à la déconnexion a été passé sous silence, 30 % des cadres diraient avoir été inhabituellement anxieux et 40 % d’entre eux pointeraient une augmentation de la charge de travail.

Plutôt que de recommander un retour au bureau, la CGT préfère conserver les avantages du télétravail et en recueillir de nouveaux avantages. Prétextant que, selon une étude de l’Institut Sapiens, les salariés en télétravail seraient 20 % plus productifs, ce qui reste à démontrer, elle demande des augmentations de salaire.

La première demande de la CGT concerne les frais générés par le télétravail. L’équipement informatique, les licences, les fluides (électricité, cartouches d’encre, abonnement Internet…), le matériel ergonomique de bureau, mais aussi les frais liés à l’utilisation des locaux (chauffage, participation au loyer, repas …) doivent être pris en charge par l’employeur. Il faudrait donc acheter pour chaque salarié, un deuxième écran, pour qu’il n’ait pas besoin de transporter le premier entre son domicile et son bureau, mais peut-être également une imprimante, du papier, des cartouches, un casque, une webcam, bref, un certain nombre de d’outils bureautiques et informatiques.

L’employeur devrait aussi prendre en compte son loyer, au prorata de l’occupation des lieux pour le télétravail. Et alors, comment le calculer ? La CGT demande encore la prise en charge du chauffage, de l’électricité, de l’abonnement Internet. Mais comment l’employeur pourrait-t-il s’assurer que ces frais correspondent réellement aux besoins propres du salarié plutôt qu’à ceux de sa famille ? Car bien sûr, une revendication majeure de la CGT est qu’il soit interdit à l’employeur de contrôler le salarié. Soutenir les dépenses du logement du salarié en télétravail ne suffirait pas d’ailleurs selon la CGT qui demande également que les entreprises offrent à leurs salariés l’accès à des « tiers-lieux », ces espaces où l’on peut télétravailler en dehors de son domicile. Mais alors, pourquoi pas leur demander de venir au bureau ?

Au salarié de choisir : le grand écart de la CGT

Non seulement la CGT s’oppose donc à toute forme de contrôle des salariés au télétravail, mais elle requiert que les salariés puissent choisir eux-mêmes de venir au bureau ou télétravailler, et de changer d’avis quand bon leur semble, et tant pis pour l’organisation de l’entreprise, qui pourrait en pâtir. L’employeur serait également responsable du temps de travail et de repos de ses salariés : il doit « organiser le décompte du temps de travail » et « faire respecter les durées maximum de travail et un minimum de repos ». La CGT voudrait ainsi que l’employeur s’assure que tous sont déconnectés à 17h, mais qu’il n’ait pas le droit de vérifier qu’ils sont tous au travail à 15h ! On sait pourtant que Netflix, dont les abonnements ont connu un boom pendant le confinement, fonctionne aussi l’après-midi.

Pire, la CGT voudrait encore que l’employeur contrôle le bien-être des salariés qui télétravaillent. Elle demande par exemple que l’employeur s’implique dans la lutte contre les violences conjugales et intra-familiales. Il faudrait que ces dernières puissent être déclarées comme accident de travail et que l’employeur paie les frais médicaux et judiciaires y afférents. Il faudrait enfin qu’il assure les risques liés au télétravail. Mais comment l’employeur pourra-t-il vérifier que les classeurs ne sont pas rangés sur une étagère accessible via un escabeau, dangereux, au domicile de son salarié qu’il n’a pas le droit de venir contrôler ?

Sans surprise, les revendications de la CGT sont un amas de nouveaux droits pour les salariés et de devoirs pour les employeurs. Irresponsable et capricieux au possible, le syndicat ne se préoccupe pas des conséquences de ses revendications absurdes autant pour les entreprises que pour leurs salariés qu’elles hésiteront à embaucher en télétravail.

ghjkl.png

You may also like

10 commentaires

Laurent septembre 17, 2021 - 4:26

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Commencer à travailler après 30 ans, pour cela déjà il faut être bien subventionné, prendre une retraite pleine et entière à 55 ans avec de gros revenus et travailler comme cela plaît aux uns et aux autres mais le moins possible.
En somme travailler peu durant 20 à 25 années avec des revenus confortables et profiter de quelques 50 ans au minimum à être grassement subventionné !
N’t a t-il pas un problème quelque part ?
Et tout cela sans compter tous ceux de plus en plus nombreux à ne compter que sur les subventions aussi appelés « aides » durant toute leur vie et je ne citerais que des paroles vraies d’un de ces personnage « Je ne suis pa né pour travailler » ! Mais peut être que cette masse d’assistés de plus en plus importante est prise comme exemple par la nouvelle société et par les fainéants du monde entier qui trouvent dans la France un pays fort généreux.
Seulement ce pays n’arrête pas de demander de l’aide aux autres pays voisins qui travaillent plus un peu comme le célèbre texte de la « cigale et la fourmi » entre deux familles qui ne s’entendront jamais et qui finira une fois de plus par une haine entre ces deux mondes dont on connait les conséquences inévitables.

Répondre
Christian LOUVERT septembre 17, 2021 - 6:45

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Coucou Marc

Trop forte la CGT…
Bises

Répondre
Medley septembre 17, 2021 - 8:12

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Ridicule !!
Ce n’est pas la prise en charge de tous ces frais que la c g t devrait demander mais mais exiger d etre payé à ne rien faire
Cela doit être le rêve de nous tous
La c g t est ur une autre planète ?
Qui va enfin leur dire que Staline est mort depuis longtemps et que le communisme est en voie de disparition

Répondre
Obeguyx septembre 17, 2021 - 9:46

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
La CGT ? C’est le contribuable qui paie ! Je connais la nature humaine et je suis contre le télé travail qui est la nouvelle absurdité française (comme s’il n’y en avait pas assez d’autres). Vous supprimez les subventions allouées à TOUS les syndicats et 80 % d’entre eux disparaîtront naturellement très rapidement. La nation se reconstruira tranquillement et la logique primera de nouveau sur le crétinisme porté aux nues par notre crétin en chef. Et l’Absurdie ne sera plus qu’un mauvais souvenir mais qu’on enseignera dans nos écoles, car, qu’on le veuille ou non, cela fera partie de notre Histoire.

Répondre
gilbert septembre 17, 2021 - 10:32

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
pourquoi, la cgt est jalouse, elle travaille beaucoup, en ce moment et depuis un certain temps la cgt est silencieuse, c’est la cause du covid ou bien un souhait du gouvernement

Répondre
PICOT septembre 17, 2021 - 3:37

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Télétravail, téléconsultation, télé n’importe quoi. Il y a un but caché devant cette fausse admiration du progrès technique numérique (ce n’est pas parce que c’est moderne que c’est mieux). Il s’agit de détruire au maximum les relations sociales, ce qui va entraîner des catastrophes humaines et même économiques. Les relations entre les gens sont vitales dans tous les domaines, familiaux, économiques, sentimentaux, psychologiques et même physiques, sinon tout le monde va se sentir de plus en plus mal dans sa peau. Il faut absolument résister à ça.

Répondre
Reddef septembre 17, 2021 - 10:09

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
La cgt et tous les syndicats servent d’ interlocuteur avec l’ état et le patronat. Les ouvriers ne veulent pas ou ne peuvent pas s’ occuper vraiment de ces problèmes , ils délèguent trop. Mais la CGT devient un dinosaure que l’ on écoute plus vous lui faite trop de publicité.

Répondre
Adélaïde Motte septembre 20, 2021 - 9:18

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Bonjour Monsieur,
Merci pour votre commentaire. Malheureusement, ce n’est pas parce que la CGT ne représente plus grand-monde qu’elle n’est pas influente. Elle est, avec d’autres syndicats du même acabit, très présente dans la fonction publique. Les syndicats tiennent ainsi notre pays, notamment par la direction des finances. Informer sur leurs errances est donc absolument capital pour les forcer à se réformer ou à disparaître.

Répondre
J’ose Paldir septembre 18, 2021 - 7:58

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
Henry Salvador avait déjà tout dit :le travail’ c’est la santé rien faire c’est la conserver …

Répondre
Ghislaine FEDYCKI septembre 18, 2021 - 7:59

Le télétravail, nouveau moyen de moins travailler pour la CGT
alors pour ce moyen je vous parle librement avec mon mari nous représentons 85 ans de cotisations !!! mare de toutes ces pub changez de mutuelle etc…..
vous dire mon coup de gueule quand sans les masques il aurait falllu dire un mouchoir, un foulard pour protéger. TELETRAVAIL mode nouveau et nécessitant un échange VRAI sans VIOLENCES c’est ça une nouvelle civilisation vous êtes en mesure d’élaborer des LOIS pour fliquer tout le monde mais pas capable de travailler sur le REEL oui nous ne faisons plus confiance et les abtentionnistes et bien commencer par le début cesser de cliver URBANISTES ET RURAUX commencer a voit TOUTE LA FRANCE !!! cesser de crier au PROGRES sans réflections profondes avec le FRIC comme seul objectif !!! voir que LA MASSE fait des erreurs !!!! cesser d’entendre ces gueulements gender etc…. et voir LA FAMILLE unité de base pour l’autorité et la transmission qui ne se fait pas sans déboires hélas (thérapie familiale) les écrans et bien voyons (Serge Tisseron) ce n’est pas la panacée mais ceci peut permettre des pansements a cette société bien malade !!! les anciens s’en vont mais les nouveaux vous avez intérêt a vous mettre au travail HORS DES PARTIS !!! et ne pas oublier que NUL n’est parfait mais que notre ARMEE est nécessaire ‘qui veut la paix prépare la guerre !!!’
cessons de copier sur nos voisins !!! et prenons les valeurs REELLES de notre pays pourquoi ERIC éveille les gens et bien c’est la rançon de la lucarne !!!
que chacun reste à sa place chers continents vous êtes là pour modérer les choses !!! mais il y a une condition LA VERITE je comprends MICHEL BARNIER qui dit qu’il peut être méchant car le TEMPS de la joue droite n’est plus de mise !!! sachons reconnaître ce que ce beau pays nous donne en place d’allez voir les chimères du c’est mieux ailleurs
i am speak slowly English but I’m from French of PARIS et vous tout la haut vous croyez que l’on va fonctionner aux QRD sans explications ? attention Marie Antoinette a payée plus qu’un emballage pour les monuments historiques et il se pourrait que LE PEUPLE se mette en colère !!! alors au travail pour corriger ce qui ne va pas dans ce pays RESPECT DE LA FAMILLE DE L’ECOLE DE SON TERRITOIRE cessons tous ces vacarmes !!!

Répondre

Laissez un commentaire