Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Articles > Au lieu de réformer, le gouvernement Castex interdit les terrasses (...)

Au lieu de réformer, le gouvernement Castex interdit les terrasses chauffées

mercredi 29 juillet 2020, par Nicolas Lecaussin

Les politiques français n’ont toujours rien compris. La crise du Covid a clairement montré l’échec d’un Etat obèse qui phagocyte 56 % des richesses du pays et qui prélève plus que tous les autres pays du monde. Au lieu de le réformer, de le rendre plus souple pour qu’il soit efficace, le nouveau gouvernement donne même le mauvais exemple : il est formé de 30 ministres et de 12 secrétaires d’Etat, ce qui n’était plus arrivé depuis...le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en 2004. Puis, au lieu de supprimer taxes, impôts, normes, réglementations, le nouveau gouvernement annonce...l’interdiction des terrasses chauffées ! Quelle réforme !
Mais, il est vrai, le président Macron a annoncé qu’il n’y aurait pas de nouveaux impôts. Qui le croit encore ? On peut être sûr que, non seulement il n’y aura plus aucune (vraie) réforme, mais qu’on aura droit à de nouveaux impôts et que l’Etat grossira encore plus avec des dépenses publiques qui atteindront de nouveaux records.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Au-lieu-de-reformer-le-gouvernement-Castex-interdit-les-terrasses-chauffees

Messages

  • C'est quand même frappant le sens des priorités de ce gouvernement et de ce président.
    On est confrontés à une pandémie, à une crise économique, à une explosion de la délinquance, etc.
    Les premières mesures : interdire les terrasses chauffées, favoriser la PMA pour les lesbiennes...
    Bravo !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière