Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/4308

par ,

Quand Mélenchon veut « exterminer » les entrepreneurs

Lors d’un meeting à Tourcoing, Jean-Luc Mélenchon a affirmé, poing levé, que le problème de la région « a un nom et une adresse : c’est Mulliez". Cette menace digne de l’époque la plus noire des massacres perpétrés par les bolchéviques n’a soulevé aucune indignation dans les médias.

On aurait pu au moins rappeler que la France et notamment le Nord doivent énormément à la famille Mulliez : plus de 600 000 emplois créés et des marques - Auchan, Saint Maclou, Phildar… - qui font la gloire de notre pays partout dans le monde.

En face il y a donc Jean-Luc Mélenchon, candidat des communistes, fort de ses 40 ans de vie politique (0 emploi créé) grâce à l’argent des contribuables et qui propose un programme pour se « débarrasser des riches ». Quelle image pour la France…

Partager cet article :

Autres lectures ...

La situation italienne permettra-t-elle de repenser l’Europe ?

« Je propose que le Medef et les branches professionnelles refusent désormais tout accord qui serait contraignant pour les entreprises »


Présidentielles :
Haro sur la directive « travailleurs détachés »

Le protectionnisme ne peut être ni intelligent ni solidaire



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Extermination des riches

le 25 février, 11:59 par Gilles FRAYSSE

C'est normal que les médias ne réagissent pas !
Cette marxisation profonde de la société française remonte en réalité à la mise en oeuvre du programme du CFLN à la libération en 1944. Cela a permis l'implantation dans toutes les strates de la société, notamment dans l'Education Nationale, de nombre d'idéologues pétris de lutte des classes.
Et on ignore que notre pays a pourtant été à l'origine des grandes idées libérales : il faut avoir lu Etienne de La Boetie et son discours sur la servitude volontaire, écrit 250 ans avant les développements de BASTIAT, repris ensuite par MISES, HAYEK, ROTHBARD, ...

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies