Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/3090

par & ,

Il vaudrait mieux baisser les impôts pour les plus riches

Dans un article publié par le quotidien The Guardian en novembre 2013, le maire de Londres, Boris Johnson, affirmait être très fier de diriger la ville avec le plus grand nombre de millionnaires. « Ce sont eux qui payent le plus d’impôts et qui créent le plus d’emplois », souligne le maire avec beaucoup de lucidité. Il faut rappeler qu’en 2009, l’ancien ministre du Budget, Gordon Brown, à décidé l’adoption d’une « Super Tax for the Super Rich » pour des raisons idéologiques et aussi dans l’espoir d’assainir les comptes de l’Etat. Le taux d’imposition des plus riches (les revenus de plus de 150 000 livres sterling ou 186 000 euros/an) est passé à 50 % au lieu de 40 %. Le produit supplémentaire de rentrées fiscales espéré était de 7.2 Mds de livres sterling. Deux ans après, la Trésorerie britannique publiait les résultats de cette hausse des impôts : les impôts payés par les plus riches avaient baissé de 116 Milliards de livres sterling à 87, une perte de presque 30 Milliards ! Du coup, David Cameron a baissé la tranche la plus haute à 45 % et les rentrées fiscales augmentent. En 2013, les 1 % les plus riches payent 29.8 % du total de l’impôt sur le revenu alors qu’ils n’en payaient que moins de 20 %.

Les 10 % des plus riches payent 70 % de l’IR. En France aussi, les plus riches payent le plus d’impôt : les 1 % des foyers déclarant les revenus bruts les plus élevés (les « très riches ») acquittent 28 % de l’impôt avant réductions et crédits d’impôt et 33 % de l’impôt net. Et les 10 % des ménages les plus aisés paient 70 % du total de l’impôt.

En France, déjà environ 51 % des Français ne payaient pas d’impôt sur le revenu. Le Gouvernement a proposé de faire en sorte que désormais les deux tiers des Français ne payent pas d’impot sur le revenu en supprimant la première tranche de l’IR ? Premièrement, cette mesure créera encore plus d’inégalités et aggravera la charge qui pèse sur les classes moyennes et les plus riches. Elle n’aura aucune retombée économique.

Toutes les Etudes économique montrent qu’il vaudrait mieux baisser les impôts des classes moyennes et surtout des plus riches. Ce sont ces catégories qui payent le plus d’impôts et ce sont les riches qui créent des emplois. Les 10 Français les plus riches (dans le classement réalisé par la revue Challenges) représentent à eux seuls plus de 700 000 emplois. Mais beaucoup sont partis ou partent à l’étranger. Récemment, une enquête du quotidien belge l’Echo a montré que les Français détiendraient environ 17 Mds d’euros en Belgique.

17 Mds d’euros d’investissements c’est 124 000 emplois créés

Le gouvernement aurait mieux fait de proposer une mesure fiscale afin de rapatrier ces milliards. L’IREF a fait un calcul basé sur plusieurs scénarios en montrant que ces milliards une fois investis pourraient créer des dizaines de milliers d’emplois. Un emploi dans le privé coûte en moyenne 40 000 euros. Les 17 mds représenteraient donc le coût d’environ 425 000 emplois dans le privé. Mais l’argent investi dans l’économie ne se transforme pas uniquement en emplois créés. En nous basant sur les calculs de l’AFII (Agence Française pour les Investissements Internationaux) et du cabinet Ernst&Young concernant les investissements étrangers en France, nous arrivons à un minimum de 15 000 emplois créés et un maximum de 124 000 emplois qui seraient créés. Emplois créés signifient rentrées fiscales et cotisations sociales en plus. Une équation que le gouvernement n’a jamais comprise encore…

Hypothèses de calcul :

- les IDE en France en 2013 : 4.1 milliards €
source Rapport 2014 CNUCED

- les emplois créés et conservés par les IDE en 2013 : env. 30.000
source Agence Française pour les Investissements internationaux (page 14)

- les emplois créés par les IDE en 2013 : env.15.000
source EY

>>> Calculs sur 2 hypothèses et 4 scenarii (supposant que 25% 50% 75% ou 100% des 17mds soient réinvestis)

Partager cet article :

Autres lectures ...

Le ruissellement ou la diffusion de la richesse

Seulement 13 héritiers sur les 50 personnes les plus riches au monde


Les scandales Oxfam

Royaume-Uni : 7 millions d’emplois privés de plus qu’en France



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

Vous préféré faire payer les pauvres Retraités

le 22 septembre 2014, 05:47 par Faivre Daniel

A l'île de la Réunion des pauvres retraités avoir moins de 600€ de retraite, mais êtres propriétaire
et être obliger de payer une taxe foncière de plus de 1000€ parfois 1500€, des taxes sur l’électricité, TVA +Octroi de mer,et une très chère taxe d'habitation, oui les plus pauvres ne paie pas d'impôt sur le revenu il n'en ont pas, mais avec toute les autres taxes il paie plus que certains riches qui eux savent tricher, mentir sur leur fortune.

- Répondre -

dinosaures

le 22 septembre 2014, 10:17 par Brevet

Comment voulez vous faire comprendre quelque chose d'évident à des dinosaures ?
Diviser le nombre de parlementaires par 3
leur imposer une limite d'age à 70 ans
limiter leurs mandats à deux.
et démission de la fonction publique dès leur élection.

- Répondre -

Partage article sur LinkedIn

le 26 septembre 2014, 17:06 par Philcore

Bonjour,

Pouvez-vous ajouter une fonction pour pouvoir partager vos articles sur LinkedIn.

Merci

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies