Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2715

par ,

François Hollande croit aux miracles

Etes-vous de ceux qui n’arrivent pas à déchiffrer la politique économique de François Hollande ? Il faut que vous sachiez que le Président croit aux miracles qui, se produiront en 2014. Quatre miracles au moins, concernant les impôts les emplois le poids de l’Etat et la croissance.

Qui aurait pu imaginer qu’un jour la France serait dirigée par un Président – de gauche - qui croit aux miracles !? Car notre Président semble avoir fait sien ce verset d’un Psaume de l’Ancien Testament : " Notre Dieu est au ciel, il peut faire tout ce qu’il veut " (Ps 115.3).
L’incohérence et l’immobilisme de sa politique économique en effet ne peuvent s’expliquer que par l’attente d’un événement mystique. Il est vrai que nous sommes proches de Noël... Tout est donc possible !

Miracle 1 : les impôts créent des emplois

Pour François Hollande, il ne serait - pas invraisemblable de voir les entreprises françaises créer des emplois, bien qu’elles soient écrasées de 20 Mds d’impôts supplémentaires. Le taux d’IS (impôt sur les sociétés) atteint 36 % (et sera de 38 % avec la Nouvelle Contribution supplémentaire) en France, alors que, depuis les années 1980, les impôts sur les entreprises ont baissé dans les 30 pays membres de l’OCDE, en moyenne de 38 à 27 %. Pendant la même période, le taux est passé de 38 à 24 % pour les pays membres de l’Union européenne. En Grande-Bretagne, l’IS est passé de 28 % à 22 % entre 2010 et 2013 et sera de 20 % en 2015. Non seulement la baisse de l’IS n’a rien coûté à l’Etat, mais elle a, au contraire, stimulé la croissance du PIB d’un tiers ! Aux Pays-Bas, le taux d’IS sera de 17 % environ dans 4 ans, ce qui fera une différence de 20 points avec le taux d’IS en France !

Miracle 2 : les emplois d’avenir font disparaître le chômage

Mais François Hollande espère sans doute que - les 150 000 emplois d’avenir vont faire baisser le chômage !! En attendant, le taux de chômage en Grande-Bretagne est à son plus bas niveau depuis 3 ans (7.6 %). Il en est de même aux Etats-Unis, qui ont créé 203 000 emplois nets en novembre (un record depuis 2008), ce qui a fait descendre le taux de chômage à 7 %. Et cela sans l’aide des emplois d’avenir…

Miracle 3 : le poids de l’Etat diminue

Pour la même raison, il faut s’attendre aussi à un miracle pour - la réforme de l’Etat. La dette publique sera de plus de 95 % du PIB l’année prochaine, malgré la charge de 70 Mds d’euros - d’impôts supplémentaires depuis 2011. Rien n’a été fait pour faire baisser le nombre de fonctionnaires et leur poids financier pour l’Etat ! C’est la rigueur pour tous, sauf pour les agents publics qui gardent leur statut et leurs privilèges. Dans le même temps, la Grande-Bretagne a supprimé (depuis 2009) 600 000 postes de fonctionnaires, et les Etats-Unis environ 721 000 postes !

Miracle 4 : le retour de la croissance

Le retour de la croissance en France tiendrait aussi du miracle, alors qu’en Grande Bretagne elle sera de 2.7 %, et de plus de 3 % aux Etats-Unis. D’ailleurs, quelques récentes données comparatives (Eurostat/FMI) sur le PIB/habitant devraient inciter notre Président à quelque réflexions. Après une chute en 2007/2008 du fait de la crise, le PIB/habitant aux Etats-Unis s’est pratiquement envolé : de 33 000 euros/habitant en 2009, il est passé à 42 000 euros en 2013 ! Tandis qu’à la même période, le PIB français/habitant a pratiquement stagné : de 30 000 euros en 2009 à 32 000 en 2013. Au sein de la zone euro, la France est de plus en plus distancée en termes de PIB/habitant par la plupart des autres pays. Et depuis 2008, elle fait aussi « bien » que l’Espagne ou l’Italie.
Alors oui, il faudrait un miracle pour sauver la France !! François Hollande y croit... Mais il a tort d’oublier que le fait d’y croire ne suffit pas -, car - les pierres ne se transforment jamais en pain…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Croissance française : c’est bien mais moins bien que presque partout ailleurs !
Il faut réformer pour avoir une forte croissance du PIB

Caroline du Nord : la baisse des impôts pour le plein emploi


Royaume-Uni : 7 millions d’emplois privés de plus qu’en France

L’IS à 19 % rapporte 55 % de plus que l’IS à 28 % !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

BIENHEUREUX FRANCOIS DE CORREZE

le 22 décembre 2013, 07:51 par JLF73

Bienheureux les ignorants, ils vivent dans la béatitude, contents d'eux-mêmes, enchantés, heureux...
Notre Président brillant énarque + HEC...impressionnant sur le papier ! Mais que connait-il des difficultés d'une entreprise petite ou importante, des artisans ?...
Qu'a-t-il sur son curriculum vitae sinon des BLABLA ? A-t-il recruté du personnel, géré une entreprise, fait quelque chose de concret ? NON. Il est donc simplement le chef de tous ces trop nombreux POLITIQUES PROFESSIONNELS IGNORANTS de qui on ne peut guère attendre de solutions sinon des MIRACLES ? Comment alors être étonné ? En ce qui me concerne, je n'attends pour 2014 qu'une dégradation calamiteuse de la situation de la France.

- Répondre -

A JPL 73

le 23 décembre 2013, 14:47 par Astérix

En parfait accord avec votre commentaire mais les Français continuent à tout attendre de l'état et à élire des énarques, des profs, des hauts fonctionnaires, en un mot des incapables qui n'ont jamais rien géré ni pris le moindre risque mais auxquels on a donné le pouvoir de ruiner le Pays.

Ils ignorent tout de la vie du secteur privé devenue impossible avec les règlements imbéciles, les impôts, les charges, les taxes en tout genre.. l'écrasement généralisé de ceux qui pourtant font vivre grassement tous ces fonctionnaires (7 millions à ce jour contre 500000 sous de GAULLE).

Qui peut croire que le secteur privé va pouvoir supporter longtemps une telle charge ?

5000 milliards de dettes si l'on tient compte des engagements hors bilan de la France. Voilà le bilan de plus de 30 ans d'incompétences socialistes (oui je dis bien socialiste).

Dans ces conditions, comment se fait-il que la note de la France ne soit pas dégradée ?

Comment se fait-il que les marchés financiers ne bougent pas (le taux des OAT à 10 ans est à 2,30 % l'an environ) ?

Et si ces institutions se disaient qu'avec le texte voté par l'Europe - permettant de "chyprioter" à tout moment l'épargne des Français - il suffisait d'attendre ????!!! pour se faire rembourser...??!!

- Répondre -

miracle

le 24 décembre 2013, 12:11 par FLEUR

Malheureusement beaucoup trop de français y croient encore ... au miracle, au point de nier les réalités !
Quant aux autres ils ne voient pas, comme moi, comment on pourrait en sortir avec cette équipe aussi ignorante des problèmes économiques, hélas !

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies