Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/3251

par ,

Création d’entreprises et auto-entrepreneurs : le Royaume Uni mène largement la danse

Récemment, l’IREF a publié des chiffres concernant le nombre de créations d’entreprises au Royaume-Uni. Les chiffres de l’Insee et de l’ONS (Office for National Statistics) britannique comptabilisent un grand nombre d’entreprises qui ont été créées en 2013. Les statistiques les plus intéressantes proviennent de l’analyse par région, ce qui permet une comparaison saisissante entre Londres et Paris.

Alors qu’à Paris on a constaté l’année dernière la création de 45 000 entreprises à peu près, on a pu assister à Londres à la naissance d’environ 84 000 entreprises. Cela veut dire que, pour chaque entreprise créée à Paris en 2013, il y en a eu presque deux à Londres ! Il va de soi que chaque entreprise nouvelle crée un minimum d’emplois nouveaux en apportant de la richesse et de la croissance économique. On peut comprendre en conséquence pourquoi l’économie du Royaume-Uni est celle qui croît le plus rapidement de tous les pays du G7. Surtout au Royaume-Uni où le taux de chômage ne cesse de baisser et vient d’atteindre 6%.

Un autre aspect marquant se rapporte à la comparaison entre le nombre d’auto-entrepreneurs dans les deux pays. En France, le seul fait qu’il y en ait presque un million à la fin de l’année a fait couler beaucoup d’encre..., mais ce nombre n’est rien en comparaison de celui du Royaume-Uni, car ce dernier pays compte désormais 4,6 millions d’auto-entrepreneurs. En réalité, l’étude de l’ONS démontre que la plupart des emplois qui ont provoqué la baisse du taux de chômage, ont été créés au travers d’auto-entreprises.

Certes, c’est peut-être une certaine précarité de l’emploi qui incite de nombreux britanniques à se mettre à leur compte, parfois pour des petits boulots. Mais pourquoi en France le font-ils moins qu’au Royaume-Uni ? On peut supposer que les montants élevés des impôts et le terrain miné par les réglementations découragent l’entrepreneuriat en France. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les bons effets de la liberté entrepreneuriale Outre-manche pour se rendre compte que le changement est nécessaire en France !

Création d’entreprises en 2013Auto-entreprises (2013)Croissance du PIB (%) en 2014Taux de chômage (2014)
FRANCE 45.000 (Paris) 984.500 0,4 % 10,4 %
ROYAUME-UNI 84.000 (Londres) 4.600.000 3,0 % 6,0 %
Source : ONS, Insee, Urssaf.

Il vaut mieux des petits boulots que le chômage, des gens en activité que des gens désœuvrés !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Champions du monde… économique !

Brexit or not Brexit : l’économie britannique se porte très bien !


Royaume-Uni : 7 millions d’emplois privés de plus qu’en France

L’IS à 19 % rapporte 55 % de plus que l’IS à 28 % !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

CAPACITÉS

le 9 février 2015, 05:12 par ZEB

J'ai travaillé 54 ans dont 42 dans les Entreprises du Batiment. Durant cette longue période,un exemple parmi d'autres ; nous avons eu 2 Ingénieurs de haut niveau se faire embaucher comme chefs d'équipes pour etre plus près des réalisations et se former. Maintenant les ingénieurs ne savent meme plus ce qu'est une "pelle ou un marteau" et disent tout connaitre avant d'avoir mis les piéds sur un chantier. Alors comment voulez vous que ces individus créent leurs "Auto-Entreprises" ; Et j'entends ,d'Amis toujours sur le tas me dire : ( Tu sais Jean ont construit, maintenant, moins bien qu'il y a 40 ans !!!!

- Répondre -

RSI

le 9 février 2015, 11:17 par monicao

Si les créateurs d'entreprises sont aussi frileux en France il ne faut pas s'en étonner quand ils comprennent que le RSI, ce scandaleux système, leur demande des sommes extravagantes (sans justificatifs, impossible de savoir à quoi correspondent ces sommes) avant même qu'ils aient pu avoir des rentrées d'argent. A cause de ce système mafieux les commerçants ferment leurs magasins et de nombreux artisans sont allés jusqu'au suicide. De plus ce RSI est ILLEGAL !

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies