Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Actifs des fonds de pension : la France loin derrière
alors qu’en tant que ministre, M. Macron souhaitait leur développement

L’OCDE vient de publier l’étude (2016) consacrée aux Pensions dans les pays de l’OCDE. Le tableau comparatif est absolument saisissant car il montre le terrible décrochage de la France. Avec seulement 14.7 Mds de dollars (0.63 % du PIB) d’actifs, elle est parmi les plus mauvais élèves des pays membres.

Rappelons que les actifs des fonds de pension sont acquis grâce aux cotisations à un plan de retraite dans le but exclusif de financer les prestations du plan de retraite. Un fonds de pension est un pool d’actifs doté d’une personnalité juridique indépendante.

Au niveau européen (UE), la France affiche des performances ridicules par rapport aux autres pays. En % du PIB, les actifs des fonds de pension en Allemagne représentent 6.76 %, au Royaume-Uni, 95.29 % et aux Pays-Bas, 180 %.

La France, avec 0.63 % du PIB, fait même moins bien que la Grèce (0.68 %) et se situe loin derrière la plupart des pays riches membres de l’OCDE comme le Canada (85 %), les Etats-Unis (79.8 %), l’Australie (120 %) ou la Suisse (126 %). Les 14.7 Mds de dollars d’actifs en France font pâle figure face aux 1 289 Mds de dollars au Canada, les 14 877 Mds de dollars aux Etats-Unis, les 2 273 Mds au Royaume-Uni ou même les 224 Mds en Allemagne.

Actifs des fonds de pension (en % du PIB)

- FRANCE  : 0.63 %
- ALLEMAGNE  : 6.76 %
- ROYAUME-UNI  : 95.29 %
- ETATS-UNIS  : 79 %
- PAYS-BAS  : 180 %
- SUISSE  : 126 %
Source : OCDE, 2016

Les fonctionnaires, bénéficiaires privilégiés du fonds de pension français

Malheureusement, en France, il existe un seul vrai fonds de pension par capitalisation obligatoire, qui bénéficie à une seule catégorie de Français, les fonctionnaires : le RAFP. Ouvert aux agents des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) et aux militaires, il s’agit d’un régime par points assis sur les primes et indemnités qui n’entrent pas dans le calcul de la pension de base. Institué par l’article 76 de la loi du 21 août 2003 portant sur la réforme des retraites, il est entré en vigueur le 1er janvier 2005. Aujourd’hui, les fonctionnaires de la fonction publique d’Etat représentent 44 % du total des bénéficiaires, ceux des collectivités locales 32% et ceux des hôpitaux 29%.

Pour un pilier capitalisation et fonds de pension pour tous

L’IREF s’est prononcé plusieurs fois en faveur d’une réforme en profondeur de notre système de retraite, pour l’introduction des fonds de pension et l’adoption d’un pilier par capitalisation. Dans une étude intitulée « Pour la création d’un Compte Personnel Retraite (CPR) », l’IREF a proposé de réformer l’assurance retraite en permettant à chacun de disposer d’un compte personnel qui pourrait être affecté à son choix en assurance par capitalisation ou en répartition selon le régime actuel. De même, l’IREF a montré que si les fonds de pension en France étaient aussi dynamiques qu’aux Pays-Bas, investissant alors près de 4 milliards de dollars par an, ils permettraient la création de 300 000 emplois privés/nets en moins de 3 ans. Il existe déjà un fonds de pension, le RAFP. Pourquoi ne pas l’ouvrir aussi à ceux qui travaillent dans le privé ? Ce serait un grand pas vers une réforme systémique des retraites et aussi une mesure d’équité entre le public et le privé. Tout le monde serait gagnant.

En novembre 2015, lorsqu’il était ministre de l’Economie, M. Macron avait affirmé que « la France aurait besoin de fonds de pension ». Maintenant, en tant que Président, il a encore plus la possibilité d’agir et de faciliter le développement des fonds de pension en France. Le rapport de l’OCDE prouve qu’il y a vraiment urgence.

Partager cet article :

Autres lectures ...

COR : 0 retraité et 0 personne de l’entreprise pour parler de l’emploi des seniors

Les républicains en marche, les retraités en panne
Le déni continue


Retraite par répartition :
Les dangers d’un double hold-up

Liberté pour les retraites !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

pas étonnant !

le 7 novembre, 09:49 par Laurent 46

Y a t-il un autre domaine que les taxes et charge pour lequel la France est en tête du peloton ? Pour tout le reste nous sommes toujours dans les derniers ! La France est devenu un pays ridicule sauf dans la prétention et les fêtes.

- Répondre -

Calcul des % ?

le 7 novembre, 10:06 par Paul

''la fonction publique d’Etat représentent 44 % du total des bénéficiaires, ceux des collectivités locales 32% et ceux des hôpitaux 29%.''
44+32+29=105%. Comment faites-vous pour avoir plus de 100% ?

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire