Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Merkel 1, Obama 0

L’économie allemande a connu une croissance de 2.2 % eu deuxième trimestre 2010, ce qui, annualisé, représente un taux de croissance du PIB de 8 %. Alors que l’économie américaine a détruit 130 000 emplois en juillet et connaît toujours un taux de chômage à 9.5 %, en Allemagne, le chômage a connu son treizième mois de baisse consécutive, se stabilisant à 7.6 % de la population active. Les raisons de ces résultats tiennent au fait que Mme Merkel, contrairement à M.

Obama, a préféré la réduction des déficits au plan de relance. Cette année, plus de 80 Mds d’euros (13 Mds de dollars) seront économisés afin de réduire le déficit public. Aux Etats-Unis, on a préféré dépenser des centaines de milliards pour stimuler l’économie et la création d’emplois. Avec les résultats que l’on connaît. (WSJ, 20 août, 2010, pages Opinions, résumé)

Tous ces articles sont disponibles an anglais sur le site du WSJ (http://europe.wsj.com/home-page ...)

Partager cet article :

Autres lectures ...

L’économie allemande démontre que la relance budgétaire n’est qu’une illusion

+ 47 % : Hausse du prix de l’électricité en Allemagne (2006-2016)


En matière de chômage, il y a autant d'écart entre la France et l'Allemagne, qu'entre la Grèce et la France : 2,5 fois plus dans ces deux cas
(et même un peu moins dans le 2ème)

Tensions sur la dette française : ce qu’on ne voit pas



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire