Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Florin Aftalion

Articles de cet auteur (5) :

Bourse : le placement à long terme est plus rentable que l’immobilier !
CAC 40 : 100 € placés en 1988 seraient devenus 900 € (en valeur réelle) aujourd’hui

Bourse : le placement à long terme est plus rentable que l'immobilier !Le CAC 40 : cet indice phare de la bourse de Paris vient de fêter son trentième anniversaire. Créé à la fin de 1987 (alors que le premier des indices américains, le Dow Jones, date de 1885) il mesure (toutes les 30 secondes) la valeur d’un panier de 40 titres pondérés par leurs flottants et côtés à la (...)

Obama, McDo et le salaire minimum

Obama, McDo et le salaire minimumDepuis quelque temps déjà, les syndicats des chaînes de fast-food incitent leurs adhérents à protester contre le salaire minimum qu’ils perçoivent. Mais à quoi peuvent aboutir les grèves et les marches auxquelles nous assistons ?

Que faire des seuils sociaux en entreprise ?

Que faire des seuils sociaux en entreprise ?Notre ministre du travail, François Rebsamen, a voulu apporter sa contribution à la lutte contre le chômage. Au cours d’une récente conférence de presse, il a proposé de geler pendant trois ans les obligations qui s’imposent aux entreprises, qui passeraient de 9 à 10, et de 49 à 50 salariés. ?"Si cela (...)

Hollandonomics ? François Hollande est (encore) très loin de Ronald Reagan

Hollandonomics ? François Hollande est (encore) très loin de Ronald ReaganFrançois Hollande se serait-il converti à la politique de l’offre ? Ou ne pratiquerait-il pas plutôt une forme personnelle de politique économique ? Le professeur Florin Aftalion (ESSEC) dénonce le faux semblant de la conversion du Président, et propose un contraste saisissant avec la « Reaganomics (...)

Le libéralisme de François Hollande ignore le mot bénéfices

Le libéralisme de François Hollande ignore le mot bénéficesRemarque pertinente du Professeur Florin Aftalion : le mot « bénéfice » a disparu du débat public pour être remplacé par celui de « marge ». Ce glissement sémantique n’est pas anodin : le bénéfice va aux chefs d’entreprises et aux actionnaires tandis que la marge est sous contrôle de l’Etat (...)

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies