Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Actions et Manifestations > Séminaires et colloques > Les séminaires « Société civile et libertés »

Les séminaires « Société civile et libertés »

mardi 21 septembre 2021

Comment convaincre les Français de la nécessité d’une bonne vaccination libérale ? Ils ne peuvent compter sur les médias, les partis ou les candidats déclarés : tous à la pensée unique, mélange détonant de despotisme et de populisme. A l’initiative de Jacques Garello, président honoraire de l’ALEPS et administrateur de l’IREF, les libéraux proposent dès le mois d’octobre des séminaires « Société Civile et Libertés ». Il s’agit de donner à ceux qui le désirent les arguments et les documents qui peuvent les aider à faciliter et stimuler dialogue et débats de qualité autour d’un programme libéral grâce à des initiatives locales et indépendantes de tout parti.

Le séminaire est résidentiel, dans un hôtel parfaitement équipé et fréquenté depuis des années. Ceux d’entre vous qui seraient intéressés par le premier séminaire expérimental qui se tiendra du vendredi soir 8 octobre au dimanche midi 10 octobre peuvent avoir le détail du programme et des intervenants, l’adresse de l’hôtel et les frais à régler, en adressant un mail à contact@libres.org.

Programme des séminaires

1 . Trop de politique Les chiffres et l’histoire attestent de l’élargissement incessant de la sphère de l’Etat, sur fond de règlementation, dirigisme, centralisation et jacobinisme.
Les Français acceptent-ils la servitude ?
La réforme : Subsidiarité
Horizontale, elle donne priorité aux initiatives privées et locales.
Verticale, elle ne considère l’Etat que comme l’ultime recours.

2. La sécurité n’est pas assurée Quid des missions régaliennes ? Le pouvoir judiciaire est bridé, la magistrature formatée et « engagée », la police démantelée et déconsidérée, la criminalité accrue par la politique carcérale, l’immigration sans règle ni contrôle.
Les réformes :
Suppressions du Conseil National et de l’Ecole Nationale de la Magistrature Police des Renseignements Généraux et Police de proximité.
Privatisation de prisons, établissements de rééducation des jeunes délinquants. 15 % des dépenses publiques.

3 . Une fausse justice sociale : Fiscalité progressive et redistributive, rigidité du marché du travail, protection sociale inefficace créent le chômage, pénalisent le travail, l’épargne et l’entreprise, mais demeurent le parasitisme et les privilèges corporatifs et syndicaux.
Les réformes : Flat tax, liberté des contrats de travail, abolition du monopole de la Sécurité Sociale, aides personnalisées et solidarités volontaires.

4. Un secteur public sans limite ni contrôle Des « services publics » ni gratuits, ni permanents, ni accessibles : coûts prohibitifs, grèves et encombrement. L’exemple des écoles de la santé. Des monopoles injustifiés pour des activités marchandes (transports, énergie, etc.)
Les réformes : privatisations et concurrence, révision du statut de fonctionnaires.

5. Destruction de la propriété privée L’IFI a survécu à l’ISF. L’investisseur immobilier est traité comme un vil rentier, les plus values sont taxées arbitrairement, les rapports locatifs et les plans d’urbanisme pénalisent les logements privés. La spoliation du patrimoine viole le choix personnel et la solidarité familiale.
Les réformes : Suppression des impôts sur le capital et les successions Privatisation des logements sociaux. Abolition de la loi SRU.

6. Un protectionnisme suicidaire Le souverainisme est présenté comme un rejet du libre-échange, alors qu’il devrait être incitation nationale à la compétitivité. Le capitalisme de connivence règne sur la mondialisation. L’Union européenne est dirigiste et nuisible. Se développent parallèlement l’idée d’auto-suffisance et d’écologie planétaire et punitive.
Les réformes : Concurrence institutionnelle entre Etats. Marché commun européen restauré, pouvoirs politique, social et juridique de la Commission supprimés. Fin de la propagande écologique en faveur d’une idéologie destructrice de la culture de la liberté.

Plan type du séminaire

Vendredi soir : Accueil et diner 20h-21h30
Session 1 Vendredi soir 21h30-22h30 Société civile et libertés : Objectifs et déroulement du séminaire

Session 2 Samedi matin 9h-10h30 :Trop de politique
Session 3 Samedi matin 11h-12h30La Sécurité n’est pas assurée

Déjeuner 12h30 / 14 h

Session 4 Samedi après midi 15h-16h30 Une fausse justice sociale
Session 5 Samedi après midi 17h-18h30Destruction de la propriété privée

Diner 19h / 20h30

Session 6 Samedi soir 21h-22h30 Un protectionnisme suicidaire

Dimanche matin 9h-10h30 Documents
Dimanche matin 11h-12h30 Réunions Société civile et classe politique

13h Départ ou Déjeuner

https://fr.irefeurope.org/Actions-et-Manifestations/Seminaires-et-colloques/article/Les-seminaires-Societe-civile-et-libertes

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière