Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Actions et Manifestations > L’IREF dans les médias > UN « NOCI-SCORE » POUR MIEUX LUTTER CONTRE LA CIGARETTE

UN « NOCI-SCORE » POUR MIEUX LUTTER CONTRE LA CIGARETTE

mardi 12 octobre 2021, par Patrick Coquart

Un rapport parlementaire vient de mettre le doigt sur une réalité souvent occultée : des Français vont acheter leur paquet de cigarettes dans des pays où il est moins taxé qu’en France. Ces achats en dehors du réseau des buralistes représenteraient entre 2,5 et 3 milliards d’euros de manque à gagner pour l’État.

La France a augmenté les taxes sur les cigarettes de 212 % en vingt ans

En donnant ces chiffres, les députés dévoilent le pot aux roses : les taxes sur les produits du tabac ne visent pas à réduire le nombre de fumeurs mais ont pour vocation première de remplir les caisses de l’État !

Si l’on voulait lutter efficacement contre la cigarette, nous nous intéresserions, comme nous l’avons fait à l’IREF, à ce qui se fait au-delà de nos frontières. On se rendrait alors compte qu’avec un paquet de cigarettes 45% moins cher, l’Italie a 27 % de fumeurs quotidiens de moins que la France. En Suède, les cigarettes sont 60 % moins chères et les fumeurs quotidiens 73 % moins nombreux que chez nous. Certes, au Royaume-Uni, le paquet de cigarettes est 15 % plus élevé que de ce côté-ci de la Manche, mais les fumeurs y sont moitié moins nombreux.

Il devient, par conséquent, difficile de soutenir que la hausse des taxes permet à elle seule de réduire la consommation de cigarettes. D’ailleurs, alors que la France a augmenté les taxes sur les cigarettes de 212 % en vingt ans, le nombre de fumeurs n’a baissé que de 15 %. Les Britanniques, de leur côté, sur la même période, multipliaient aussi les taxes par 3 (+ 194 %), mais voyaient le nombre de fumeurs divisé par 2 (- 55 %).

Si nos voisins fument moins que nous, c’est parce que leurs gouvernements considèrent que les nouveaux produits du tabac et de la nicotine à risques réduits sont des moyens efficaces pour lutter contre le tabagisme. Un nombre grandissant d’agences de santé reconnaissent d’ailleurs le potentiel de réduction des risques de la cigarette électronique et du tabac à chauffer, comme Public Health England ou la Food and Drugs Administration (FDA).

Aujourd’hui, malgré des politiques très agressives en termes de fiscalité et de réglementation, il y a encore 11 millions de fumeurs adultes quotidiens en France. Il y a donc nécessité de changer de politique.

Lire la suite

https://fr.irefeurope.org/Actions-et-Manifestations/L-IREF-dans-les-medias/article/UN-NOCI-SCORE-POUR-MIEUX-LUTTER-CONTRE-LA-CIGARETTE

Vos commentaires

  • Le 13 octobre à 09:07, par Obeguyx En réponse à : UN « NOCI-SCORE » POUR MIEUX LUTTER CONTRE LA CIGARETTE

    Il n’y a pas que le tabac qui est concerné par un changement de politique. Je crois fermement que c’est l’ensemble du personnel politique qu’il faut très rapidement changer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière