Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/4729

par ,

Fiscalité, dépense publique : pourquoi Macron devrait suivre l’exemple canadien
L’IREF sur FigaroVox

Le Canada pourrait servir d’exemple à la France car ce pays a drastiquement baissé les dépenses publiques et les impôts. C’est ce que démontrent Nicolas Lecaussin et Kevin Brookes de l’Institut Economique de Montréal dans un article publié sur le site du Figaro (5 janvier). Lire l’article.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Cessez de prendre les Français pour des imbéciles !
A ceux qui nous gouvernent

Services numériques : au lieu de taxer, mieux vaudrait alléger !
Lettre à Monsieur Bruno Le Maire


1000 milliards d'euros : nous sommes vraiment les champions !

Ecologie et obsession fiscale



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

L'incompétence de nos dirigeants !

le 9 janvier, 17:10 par Astérix

LE BILAN DELA FRANCE AU 1er Janvier 2018

BILAN :

France : Prélèvements obligatoires : 47,6 % du P.I.B. (record absolu d'Europe)
Allemagne : 40,4 %
Italie : 42,9 %
Espagne : 34,1 %
Bulgarie : 29 %
Roumanie : 26 %
Irlande : 23,8 %

Continuons.

France : Dépenses publiques : 56,2 % du P.I.B. (record absolu d'Europe, selon Eurostat). En réalité, nous sommes plus proche des 65/70 %..!
France : Cotisations sociales :18,8% du P.I.B. (record européen). Mais chiffres trafiqués car j'ai trouvé 30 %..???
Allemagne : 16,7 %
France : Impôts sur la production et les importations : 16,1 % du P.I.B. (moyenne Européenne : 13,6 % du P.I.B).
France : Alourdissement des impôts en 2018… ????!! (4,5 milliards d'euros.) Encore !?.

Il n'y a aucune réforme des structures de notre Pays prévue, depuis l'élection de M. Macron ???? (régimes spéciaux de retraites entres autres… !?)

Lorsque l'on écoute BFM, l'on entend certains journalistes qui nous disent, comme nos gouvernants, que tout va bien ; ils se livrent en fait à une espèce de "masturbation intellectuelle", tellement médiocre et en dehors de la réalité, qu'elle en devient inaudible..! et exaspérante ..!

Ces gens là, comme nos gouvernants, n'ont jamais mis les pieds dans une entreprise ce qui leur permet de dire n'importe quoi.

Personne, je dis bien personne, ne tire la sonnette d'alarme en expliquant clairement que les chiffres cités plus haut sont la cause éclatante de tous les maux de notre Pays.

Le déficit budgétaire de la France en 2017 est de 76,5 milliards d'euros ; encore plus fort, celui de 2018 sera de 82,9 milliards d'euros selon le gouvernement, et cela malgré toutes les augmentations des prélèvements obligatoires, taxes en tout genre… !!?

Sans compter la dette qui est passée de 60 milliards (équivalent euros en 1980) à 2150 milliards d'euros, plus, tous les engagements hors bilan de l'état dont personne ne parle : 3000 milliards..! Total : 5150 milliards de dettes.

Si demain, les taux d'intérêts remontent, il n'y aura plus d'issue.

C'est la raison pour laquelle nos gouvernants devaient ANTICIPER en prenant des mesures draconiennes et immédiates D'ÉCONOMIES ET NON D'ALOURDISSEMENT LA FISCALITÉ.

La France a encore perdu 10 ans puisque N. Sarkozy aurait dû procéder de la même manière au lendemain de son élection. Quant à F. Hollande…. n'en parlons même pas !

L'on voit bien que la situation ne peut durer.

Nos PMI/PME/TPE écrasées d'impôts et de taxes sont en train d'essayer de garder la tête hors de l'eau sans que personne ne s'en inquiète.

Nos gouvernants, dans leurs palais, ne sont pourtant pas conscients de cette réalité ??

La première mesure à prendre face à une telle situation nationale catastrophique était d'économiser, immédiatement après l'élection présidentielle, 200 milliards par an, au minimum, sur les dépenses publiques. Comment ?

1- Réduction du nombre de fonctionnaires dont l'importance de la masse salariale et des retraites n'est plus supportable par notre économie, Puis, dans un deuxième temps, une réorganisation complète de la dite fonction publique de façon à opérer un transfert total vers le secteur privé ; l'état ne conservant que ses fonctions régaliennes

2- Suppression de toutes les subventions versées à des milliers
d'associations, subventions devenues également insupportables pour notre économie.

3- Modification de tous les régimes spéciaux de retraites en les alignant sur le secteur privé.

4- Baisse massive des impôts et taxes afin de relancer l'économie

Ces mesures difficiles sont parfaitement réalisables pour des dirigeants, responsables et sérieux, voulant sincèrement réformer la France ……… !?

La France meurt de son manque de bon sens et de sa technocratie ?

Enfin, je souhaiterais citer, la Déclaration d'Abraham Lincoln au congrès des ÉTATS-UNIS en 1860 :

"Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.
Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes."

Il est sidérant de voir que plus de 150 ans après, la société française ne semble toujors pas avoir intégré ces évidences déclarées en 1860 par Abraham Lincoln.

- Répondre -

En France on ne s'inspire pas des bons exemples

le 9 janvier, 17:54 par AlainD

Baisser les impôts en France ? Vous n'y pensez pas ! En 2018 les taxes sur les carburants augmentent (encore !) Lemaire (un énarque de plus) n'a rien trouvé de mieux, il veut même aligner le prix du gazole sur celui de l'essence(et surtout pas l'inverse) parce que nous dit-on les voitures diesel polluent plus que les autres, les voitures ? pas les camions ? pas les cars Macron ? Je rêve ou quoi ? Macron parlons en, il baisse les cotisations des salariés en compensation de l'augmentation de 1.7 % de la csg mais les retraités ? on ne leur compense rien, c'est vrai qu'il a un a priori défavorable sur les personnes âgées, c'est curieux pour un homme qui a épousé une femme qui pourrait être sa mère, il me fait penser à Oedipe parfois... La hausse de la csg il appelle cela "solidarité inter-générationnelle"(cela doit être dans l'évangile selon Saint Macron) parce que pour lui et son ami Pisani-Ferry il serait anormal que des gens qui ont eu la chance de travailler pendant plus de 40 ans parfois à 50 heures hebdomadaires ou plus puissent être plus à l'aise qu'au début de leur carrière. C'est sûr, il faut au moins avoir fait l'ENA pour raisonner ainsi, j'ai même été tenté d'écrire "résonner" comme un tambour...

9 janvier, 19:55 - theano

Pour l'augmentation de la CSG, ce n'est pas 1,7% mais 1,7 points (pour les retraités, elle passe de 6.6% à 8.3%). C'est-à-dire un peu plus de 25% d'augmentation, excusez du peu !

- Répondre -

Nouvelles donnes......

le 10 janvier, 11:15 par Conclusion

Il faut impérativement libérer les forces vives de la nation, (l'entreprise) dans le sens littéral du terme. Bien sûr Le Canada a choisi sa voix, mais nous devons infléchir une nouvelle politique. Bercy regorge dans ses tiroirs d'idées, pourquoi ne pas changer de cap radicalement. L'intervention du politique doit être plus grande et plus pugnace, un an après l'élection présidentielle qui arrive à son terme, Aucun chantier digne d'un pays comme la France ne se dessine. Il faut passer à la vitesse supérieure pour influer sur le moral des entreprises, et plus généralement sur l'ensemble de notre population.Un marasme économique risque de s'installer vu la dette qui s'accumule à l'inverse de l'Allemagne qui voit sa dette reculer. Nôtre assemblée nationale n'est plus qu'une ombre. Tous les citoyens s'interrogent sur le devenir, l'éveil, de nos députés grands absents d'une action qui pourrait fédérer vers un avenir commun, intelligent avec des réflexions plus profondes. Regarder un pays comme la Chine, notre président actuellement 3 jours de rencontre pour essayer de remplir un carnet de commande (bien sûr) je synthétise. Il est grand temps d'ouvrir une nouvelle fenêtre, un air frais, nouveau doit entrer....

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies