Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Toulon : un discours anachronique

S’il n’y avait qu’une chose à retenir du discours de Nicolas Sarkozy d’hier soir à Toulon, ce serait son désir de pouvoir « financer le modèle social français ». Où est donc passée la fameuse rupture de sa campagne ? A quelques mois des élections et lorsqu’il est évident que son électorat a pris ses distances, Sarkozy continue à défendre un modèle économique qui a poussé la France vers la faillite. Alors que la perte du triple AAA n’est probablement qu’une question de jours, le président s’obstine dans l’échec économique. Conseillé par les énarques de son cabinet, il fait un discours politique totalement anachronique. Proposer un nouveau traité européen et une nouvelle Conférence sur l’emploi (après combien d’autres ?) a sûrement fait éclater de rire ceux qui travaillent dans les Agences de notation. Parler d’une Europe politique contre les marchés c’est se moquer des gens. Les Français sont plus contre la technocratie européenne que contre les libertés économiques. Sa grande chance sur le plan politique c’est que ceux d’en face sont encore plus mauvais. Mais s’agit-il d’une chance pour les Français ?

Partager cet article :

Autres lectures ...

Taxe YouTube : ou comment asphyxier les plateformes de vidéos en ligne

L’injustice fiscale
Ou l’abus de bien commun


Elections américaines
Les candidats républicains font la course pour baisser les impôts

Rétrospective fiscale 2015
Ou pourquoi la France est vice-championne du monde des prélèvements obligatoires



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications