Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

par Nicolas Lecaussin

Taxe sur les transactions financières : deux députés ont voté contre !

L’événement est trop important pour ne pas le mentionner. Fin juin, un vote a eu lieu a l’Assemblée concernant la proposition de résolution européenne relative à l’introduction d’une taxe sur les transactions financières en Europe. 477 députés ont voté pour et seulement 2 ont osé voter contre.


L’événement est trop important pour ne pas le mentionner. Fin juin, un vote a eu lieu a l’Assemblée concernant la proposition de résolution européenne relative à l’introduction d’une taxe sur les transactions financières en Europe. 477 députés ont voté pour et seulement 2 ont osé voter contre.

Un seul député – Charles de Courson – s’est abstenu. Deux députés sur 577 ont eu le courage de s’opposer à l’introduction d’une nouvelle taxe. Il s’agit de Monsieur Alain Marty, députés de la Moselle et de Jean-Claude Mathis, député de l’Aube. Le premier est médecin et membre de la Commission de la défense nationale, le deuxième est chef d’entreprise et membre de la Commission des finances. Leur décision au sein d’une Assemblée plutôt soumise à l’exécutif est d’autant plus méritoire que la taxation des transactions financières fait l’unanimité au sein des pouvoirs publics mais aussi auprès des médias. Même s’ils sont largement minoritaires, les deux députés nous font croire que tout espoir n’est peut-être pas perdu…

Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

Taxe sur les transactions financières

le 31 juillet 2011, 09:55

qu’est ce qui justifie leurs positions ?

les seules questions qui vaillent c’est qui doit prélever cette taxe et pour quoi faire ?

Félicitations

le 31 juillet 2011, 14:43

Félicitations aux deux courageux députés qui ont refusés de voter une nouvelle taxe.

Il y a tellement d’économies à réaliser dans le fonctionnement de l’Administration.

Suppression de postes inutiles en grand nombre , faire la chasse à l’absentéisme payé comme temps de travail, syndicalistes du public qui réglementent l’activité privée etc .....

Diminution des dépenses somptuaires réalisées par l’ensemble des collectivités gérées par des élus cumulards de plusieurs mandats, mais à imposition fiscale limitée.

Excellente initiative de L’ I R E F d’avoir indiqué la profession des deux députés. Chaque élu doit prendre ses responsabilités pour éviter le naufrage économique de toute la population qui travaille dans le secteur privé ,mais sans garantie d’emploi , et une telle inégalité pour les conditions de calcul des retraites etc

Je pense que c’est la

le 3 août 2011, 15:49

Je pense que c’est la première fois depuis un an que je ne partage pas votre opinion. La taxe Tobin est certes un frein réel à toute transaction, mais SURTOUT, à la spéculation. Qu’on se rappelle bien qu’un des mécanismes fondametaux de la spéculation est que des fonds puissent changer indéfiniment de mains sans frais ... jusqu’à le dernier paie les pots cassés comme en 2008.