Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

L’encadrement des loyers ne sert à rien
Il pénalise l’accès au logement

En septembre 2013, nous avons eu droit à la loi Duflot. Fin juin 2016, c’est la loi Cosse, du nom de la ministre du Logement. Les deux sont liées car il s’agit d’une lubie socialiste selon laquelle le fait d’encadrer les loyers contribuerait à faire baisser leur prix et à augmenter l’offre de logements. L’encadrement des loyers sera donc étendu à la banlieue parisienne. Pourtant, la France a déjà pratiqué l’encadrement des loyers dans le passé sans pour autant obtenir des résultats probants.

On l’a fait déjà au lendemain de la première guerre mondiale et depuis 1945 le blocage pur et simple a été remis en vigueur à plusieurs reprises. La seule conséquence de ces mesures aura été la baisse des investissements des bailleurs dans l’immobilier locatif. L’offre de logements s’étant raréfiée, les loyers n’ont pas baissé. Les propriétaires ont préféré attendre la libération du marché. Beaucoup d’entre eux ont même retiré leurs biens de la location, car pourquoi louer à perte ? Cette politique a également découragé les investisseurs institutionnels qui n’ont plus trouvé de rentabilité sur le marché locatif. D’ailleurs, les premières données concernant la ville de Paris montrent que, depuis août 2015, seulement 15 % environ des appartements parisiens ont été reloués avec une baisse de loyer. Mais la pénurie n’a pas baissé…

La règlementation incite à la baisse relative des prix, mais celle-ci induit la rareté. Les chiffres montrent que les loyers en France augmentent beaucoup moins que les autres prix. La dernière Etude CLAMEUR sur l’évolution des loyers montre que non seulement ceux-ci ont baissé en moyenne entre l’année passée et aujourd’hui mais que l’évolution des loyers de marché est inférieure à l’inflation depuis 2011. Déjà, dans une Etude publiée en 2013, l’IREF avait comparé sur une durée de 20 ans (1994-2013) l’évolution des loyers par rapport à l’évolution des autres indices (coûts). Le résultat est sans appel : les loyers ont augmenté beaucoup moins que tout le reste (coûts de l’énergie, coûts liés à la construction, hausses des taxes et des impôts, coûts de la vie…).

Ce qu’il faudrait c’est, au contraire, accorder plus de liberté aux propriétaires. C’est ce qui les pousserait à construire, à louer plus facilement et à favoriser le meilleur équilibre des prix sur le marché.

Partager cet article :

Autres lectures ...

La fiscalité achève les propriétaires

Pénaliser les propriétaires, c’est nuire aux locataires


Les loyers continuent à baisser :
de 12.5 euros / m2 en 2015 à 12.4 euros en 2016

Logement : le plafonnement des loyers aura l’effet inverse des objectifs recherchés



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications