Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Royaume-Uni
26 fois plus d’investissements
et 4 fois plus de business angels qu’en France

Le taux de chômage au Royaume-Uni est deux fois moins élevé qu’en France (5.3 % contre 10.4 %). Les raisons de cette différence sont nombreuses (flexibilité, moins de charges et moins d’Etat au Royaume-Uni, une fiscalité avantageuse, etc…) mais il en existe une dont on parle peu en France. C’est la différence entre les business angels dans les deux pays.

Ce sont ces investisseurs providentiels qui mettent de l’argent (et accompagnent) dans les entreprises à fort potentiel de croissance en les aidant à investir et à créer ainsi des emplois. Ils sont plus de 18 000 au Royaume Uni qui investissent 850 millions de livres sterlings (1.17 Mds d’euros)/an contre 4 500 environ en France investissant 45 millions d’euros/an.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Emplois (2007-2014) : + 6 % au Royaume-Uni et en Allemagne contre 0 % en France

Entretien avec Juan Rosell
« En Espagne, les réformes structurelles ont sauvé l’économie ! »


Plan d’urgence pour l’emploi
L’aveu d’échec de François Hollande en matière de chômage ?

Chômage : pourquoi les entreprises françaises ne créent pas d’emplois



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications