Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Réforme des retraites : une approche scientifique

A lire et à savoir absolument en cette période où l’on tourne en rond et où il se dit et se fait beaucoup de bêtises. En 2007, l’IREF a chargé deux universitaires, Jacques Garello et Georges Lane, de faire une vaste synthèse de toutes les recherches scientifiques connues sur le problème de la réforme des retraites. Le triptyque «  Futur des Retraites et Retraites du Futur  », présenté au public au cours de trois colloques IREF en 2008 et 2009, vient de recevoir une nouvelle édition, agrémentée d’une note de présentation de 24 pages seulement.

Cette édition regroupe les trois tomes publiés entre 2008 et 2009, fruit de nombreuses recherches effectuées depuis des années par les deux universitaires, en collaboration avec des experts européens et américains réunis par l’IREF, Institut de Recherches Economiques et Fiscales, avec le soutien de l’ALEPS et de Contribuables Associés.

L’architecture des trois tomes est très simple : La retraite par répartition n’a aucun avenir (tome I), l’avenir c’est la capitalisation, qui a inspiré avec succès la plupart des réformes à l’étranger (tome II), la seule question à résoudre est celle de la meilleure façon de gérer la transition de la répartition à la capitalisation (tome III).

Le triptyque constitue un document à la fois iconoclaste et rigoureux. Iconoclaste puisque les idées à la mode sur la réforme des retraites participent de l’illusion ou du mensonge, ou des deux à la fois. Rigoureux car tout ce qu’avancent les auteurs, et qu’ignorent ou feignent d’ignorer les « réformateurs » de toutes sortes, a été énoncé, démontré, analysé par quantité de rapports, de séries statistiques, de calculs actuariels parus depuis plusieurs décennies, et allant toujours dans le même sens. Tous les textes et les tableaux sont référencés, les sources sont indiquées, les auteurs cités, etc. Bref, ce que l’on appelle habituellement un travail scientifique.

L’intérêt de cette nouvelle édition est d’offrir une synthèse de 24 pages, dans un style dépouillé et très abordable, parce qu’on a souvent quelque réticence à entrer dans la lecture de quelque six cents pages que comprennent les trois tomes d’origine. Ces 24 pages devraient aider et inciter leurs lecteurs à continuer leur lecture en parcourant les travaux proposés par Jacques Garello et Georges Lane.

La lecture de cet ouvrage est une bouffée d’air frais : il y a possibilité de gérer la transition de la répartition vers la capitalisation en prenant sans doute des précautions et du temps, mais dans un climat social et économique tout à fait changé, de nature à renouer avec la croissance, l’emploi, parce que réapparaissent l’esprit d’initiative, le sens de l’effort et de l’épargne : tout ce qui a été perdu avec l’Etat Providence.

Achetez le livre . Aux Presses de la Librairie de l’Université www.aix-provence.com ... ou à Contribuables Associés, 42 rue des Jeûneurs 75002 ou chez votre libraire (ISBN 978-2-35797-012-0) 40 €.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Menaces sur l'assurance-vie

Les contribuables payent la retraite des parlementaires
La réforme reste à faire


Retraites : Marisol Touraine nous raconte des histoires

L’IREF inspire les propositions de réforme du groupe parlementaire Génération Entreprise



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (6)

FAUX ! tout est faux !

le 20 mai 2010, 16:43

Notre syst

# Vous

21 mai 2010, 10:27 - Nicolas Lecaussin

Vous êtes mal informé. Enron ce n’était pas de fonds de pension !

- Répondre -

une approche scientifique ?? et humaine ?

le 21 mai 2010, 10:22

et l’

# C’est justement une appriche

21 mai 2010, 10:27 - Nicolas Lecaussin

C’est justement une approche humaine ! Vous considérez plus humain de voir le privé payer pour le public ?

- Répondre -

retraites

le 22 mai 2010, 13:53

Retraites, une r

- Répondre -

les chomeurs du priv

le 23 mai 2010, 16:15

Il est

# monsieur, vous oubliez aussi

23 mai 2010, 17:24

"le cadeau" de 3.000.000.000,00

- Répondre -

Fonctionnaire oui et alors

le 25 mai 2010, 12:06

Je suis fonctionnaire et citoyen

Je suis toujours stup

# Merci de votre message

25 mai 2010, 21:36 - Nicolas Lecaussin

Merci de votre message sincère.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications