Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Pourquoi le plan de relance de l’économie n’a pas marché

Il y a trois ans, le président Obama lançait un plan d’aide à l’économie de 825 Mds de dollars. Aujourd’hui, il annonce un nouveau plan pour de lutte contre le chômage qui coûterait environ 300 Mds de dollars. Mais pourquoi le premier plan n’a pas marché et pourquoi la méthode keynésienne de relance économique ne peut pas fonctionner ? Ce sont les questions auxquelles répondent dans une étude deux chercheurs du Mercatus Center de l’Université George Mason.

Leur étude est structurée en deux parties. Dans la première, les deux chercheurs font un travail de terrain en interrogeant ceux qui ont reçu de l’argent public à travers le plan de relance. Environ une centaine d’entreprises, organisations ou collectivités locales sont interrogées. Force est de constater qu’il existe une très grande différence entre la théorie et la pratique. Le chef d’une entreprise du bâtiment a préféré utiliser des tuiles beaucoup plus chères afin de recevoir plus d’aide sans pour autant embaucher ; une municipalité a licencié 184 fonctionnaires alors qu’elle recevait 4 millions de dollars pour réaliser des économies d’énergie ; une autre entreprise a reçu de l’argent pour acheter des grues alors qu’elle n’en utilisait jamais. Et ce genre d’exemples pullule dans l’étude, ce qui fait penser à l’histoire de Milton Friedman qui proposait à ce que les ouvriers du bâtiment creusent avec des petites cuillères pour que leur nombre fasse baisser le chômage.

La deuxième partie de l’étude démontre que le plan de relance n’a pas créé des emplois. D’après eux, seulement 42 % des organismes ayant reçu de l’argent public ont embauché des chômeurs. C’est très peu et ça n’explique pas la volonté d’Obama de lancer un nouveau plan.

(Opinion, 08/09, Lire l’article )

Partager cet article :

Autres lectures ...

Décentralisation : allez plus loin, Monsieur Fillon !

La dette publique française en hausse rapide
Une bombe à retardement


Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter

Renforcer les privilèges des fonctionnaires ne réduira pas le chômage !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications