Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

par Guillaume Blondin

Petit message d’un parent d’élève perplexe

L’Education nationale ne cesse de nous surprendre. Guillaume Blondin, chercheur associé à l’IREF témoigne de l’absurdité d’un système gauchisant et grassement subventionné . Vivement une grande réforme.


J’assistai l’autre samedi à une réunion de parents d’élèves au lycée de ma fille. Le moins qu’on puisse dire c’est que j’en suis ressorti perplexe ; et j’écris perplexe pour rester optimiste.

Ma fille est pourtant dans un lycée (public) bien côté de région parisienne et j’y ai rencontré une équipe (proviseur, CPE et professeurs) qui a l’air motivée, exigeante et heureuse d’enseigner.

Que m’a-t-on annoncé alors ?

 ? Que ma fille et ses professeurs "essuyaient les plâtres" d’une énième réforme du lycée. L’équipe enseignante découvre en même temps que nous les préceptes de la rue de Grenelle. Il n’est pas possible d’y dispenser tous les fameux enseignements de découverte et personne n’a une idée véritable sur leur utilité réelle et leur influence sur le parcours des enfants ;

 ? Que les ordinateurs devant permettre aux lycéens de réaliser certains ateliers ne seront pas disponibles avant janvier/février voire mars ; « vous comprenez la procédure d’appel d’offres gérée par la région prend du temps ».

 ? Que les travaux réclamés à corps et à cris par le proviseur n’auront certainement pas lieu, le lycée n’étant pas dans une zone prioritaire.

 ? Qu’en gymnastique (pardon EPS) les élèves doivent suivre de fumeux programmes personnalisés de développement (en gros ils courent vite ou pas) mais que, outre l’air dubitatif de leur professeur, l’éloignement des équipements fait que ¾ d’heure sont vraiment consacrés au sport (au lieu de 2h).

 ? Que les livres de classe ne seront pas disponibles au mieux avant la fin octobre.

 ? Qu’en Economie c’est, bien sûr, la revue Alternatives Economiques que les professeurs recommandent comme lecture à leurs élèves.

Encore une fois, le contact avec les professeurs se passe bien et l’équipe a l’air compétente mais l’impression de gâchis est immense. Tant de bonne volonté engluée dans tant de bureaucratie incompétente !

Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire