Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Moi fonctionnaire français…

Une grève des fonctionnaires est prévue pour mardi 26 janvier. Nicolas Lecaussin s’est procuré en exclusivité leur déclaration.

Moi fonctionnaire français, je vais de nouveau faire grève ce mardi 26 janvier. Cette fois-ci, j’ai décidé de protester contre l’immobilisme du gouvernement.

Moi fonctionnaire, je suis ...

Lire la suite sur FigaroVox

Partager cet article :

Autres lectures ...

Des fonctionnaires en moins :
Pour répondre à la question qui tue !

La France a 3 millions de fonctionnaires de plus que l'Allemagne !


Pourquoi l’Etat français ne garde pas les bulletins de paye de ses fonctionnaires ?

La capitalisation pour tous les Français !
Pourquoi les fonctionnaires auraient-ils le droit et pas nous ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Oh ! Que cela est bien dit.

le 26 janvier 2016, 14:56 par Tom de Vendee

En effet, c'est vraiment une honte de constater une vraie inégalité entre le privé et le public. Et lorsqu'il y a une réforme on oublie de mentionner qu'elle concerne le privé mais surtout pas pour ceux du public, exemple en autres la réforme des retraités. Oui il y en a eu une et bien d'autres depuis la réforme dite Balladur votée elle aussi en catimini pendant les vacances, mais à ce jour les fonctionnaires n'ont pas été concernés.
J'en ai marre de cette France et ses inégalités alors que nos médias nous prechent tous les jours le contraire.
Quand va t-on enfin balayer tout ce beau monde et prendre les mesures nécessaires pour redresser la Nation ?

- Répondre -

diffusion

le 26 janvier 2016, 17:07 par Pierre PMJLL

Excellent texte.
Je pense qu'il faudrait de la part de l'IFRAP plus d'imagination pour diffuser ses articles que je qualifie d'exceptionnels. Il y a trop de perles cachées à l'IFRAP.
Quelques pistes :
Il y a dans beaucoup de Grandes Ecoles (sinon toutes) et d'autres établissements, de demandes de stages de fin d'études dont la rémunération n'est pas un problème et peut être faible ou nulle.
Imaginons une poignée de stagiaires boutonneux déterminés et imaginatifs à qui l'IFRAP demanderait de trouver les moyens les plus efficaces de diffusion des articles, et surtout de les mettre en œuvre les stratégies ou idées trouvées, par essais et erreurs avec travail de fond, en vision à court terme comme à long terme : occupation des forums internet de tous ordres, envoi à toutes sortes de rédactions, traductions en langues (Anglais, Allemand, Espagnol, Chinois) et envoi à des rédactions ou organismes étrangers. ETC.
Il y a énormément à faire, sans dépenser beaucoup. Ceci peut rapporter des appuis et des contributions insoupçonnés.
L'IFRAP doit faire comme les entrepreneurs français gagnants : seul l'ETRANGER peut les sauver ou les booster en grand.
On ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif et espérer que le fonctionnaire français va se tirer une balle dans le pied au nom des grands principes, par solidarité, pour instaurer une autre "justice sociale".
Quand il s'agit de puiser dans le portefeuille dépersonnalisé de l'Etat absolument TOUS les scrupules s'effacent et PERSONNE ne défendra JAMAIS le contribuable invisible, à froid, sans contrepartie, quand il s'agit d'y perdre PERSONNELLEMENT et EFFECTIVEMENT quoi que ce soit.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire