Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !

Lors d’une rencontre avec des économistes roumains autour de notre ouvrage, Echec de l’Etat, on m’a fait remarquer que la France était bien avancée sur la voie du socialisme et qu’il vaudrait mieux que les politiques roumains ne la prennent pas comme exemple s’ils avaient l’intention de renforcer l’Etat.

En effet, avec une population 3 fois plus importante, la France a 6 millions de fonctionnaires contre 1.2 millions en Roumanie, des dépenses publiques à 57 % du PIB contre 34.9 %, une dette publique à 97 % du PIB contre 37.9 % en Roumanie. Pour ce qui est des prélèvements obligatoires, la France est championne : 46 % du PIB contre 25.7 % en Roumanie. Incroyable comparaison entre un pays sorti du communisme en 1989 et une France aspirée par l’étatisme ravageur.

A cette liste on pourrait rajouter la fiscalité française avec ses 5 tranches d’imposition dont la dernière peut atteindre 65 % et aussi l’ISF face à la flat tax (imposition à taux unique) à seulement 16 %. Ce dernier taux est aussi valable pour l’IS (impôt sur les sociétés) contre un taux à 34 % en France. Ce n’est donc pas étonnant si de plus en plus d’entrepreneurs français choisissent la Roumanie comme terrain d’investissements pour leurs entreprises. Dans le domaine des retraites aussi, il existe des différences car un pilier capitalisation existe en Roumanie depuis le milieu des années 1990. En France, la réforme des retraites se fait toujours attendre… Bien entendu, le niveau de vie reste encore très loin de celui des Français mais là aussi, les choses s’améliorent rapidement. Le salaire moyen a augmenté de presque de 50 % en 10 ans et dépasse les 650 euros à Bucarest. Et la diaspora roumaine alimente le pays avec des transferts d’argent importants. Entre 2010 et 2015, plus de 15 Mds d’euros ont été envoyés au pays.

Ce n’est donc pas étonnant si dans le dernier classement Economic Freedom Index réalisé par le think tank Cato Institute, la France est à la 57e place sur 159 pays et la Roumanie est 22e. « Pensez-vous que le nouveau président sortira la France de l’étatisme, m’a demandé un des économistes roumains ? ». Vu son programme, je lui ai avoué mon scepticisme…

Partager cet article :

Autres lectures ...

La société civile roumaine contre la corruption des politiques

Frais de personnel : la Banque de France dépense 5 fois plus que la Banque d'Angleterre


Effectifs des ministères :
Seulement 2 % de baisse en 2017

3 pays qui prouvent que les réformes courageuses sont utiles



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

communisme

le 11 mai, 05:18 par pierreg

Bonjour,
Mes activités professionnelles m'amènent très souvent en Ukraine, en Chine et occasionellement en Russie. Nous y avons des implantations et lorsque je parle de nos systèmes respectifs (écoles impots administration etc.)avec nos personnels (tous cadres et cadres supérieurs vu notre activité)ils me font tous la m^me remarque "vous êtes communistes" comment faites vous !Il est impressionnat de voir que là bas malgré la corruption et la bureaucratie il y est plus facile d'entreprendre et de profiter de son travail que chez nous et que personnes ne parle au nom d'une justice sociale de tout vous confisquer.
Certes tout n'est pas parfait loin d elà mais malgré tout depuis 2004 j'ai eu l'occasion devoir les progrès rapides et important qui s'y font et l'amelioration tres rapide du niveau de vie.
On est fier de notre croissance molle, mais en Chine, sans aide d el'etat ils sont en train d epasser au tout electrique pour les motos et motocyclettes, les bicyclettes à assistance electrique sont légion et je passe sur tous les gadgets tout y est tres abordable malgre des salaires plus bas que chez nous MAIS ce qui compte c'est apres impots taxes diverses le reste a depenser et là je n'ai pas l'impression que dès maintenant pour un cadre (exemple infirmier) la différence soit aussi significative certes les campagnes restent pauvre MAIS ayant été médecin du travail agricole deux ans en attendant que notre société ait les moyens de me salarier j'ai eu l'occasion de travailler dans un departement lorrain (au profit de la MSA et de la fonction publique territoriale et honnêtement des vrais pauvres j'en ai vu et il s'agissait de pauvres travaillant(les sans emploi n'etant concernés par la medecine du travail) ! pas de chommeurs ou de personnes "bénéficiant" du RSA, ce qui surprend c'est que bien que nous soyons la 5eme puissance du monde (en vertu de quoi de quels criteres ??)et que nous ne soyons pas capable malgre des prelevemenst collossaux à tous les niveaux d'assurer une vie décente à un grand nombre de nos concitoyens totalement abandonnés dans leurs campagnes et pas que sur le plan médical, services, commerces, les routes de désserte locla d ema région sont maintenant dans un état tel que la nuit si on n'y prend garde on risque de laisser une roue dans un nid d'autruche, la réponse en 20 ans la limitation d evitesse sur certaine sportions est passée de 90 à 70 et maintenant à 50 ! et vu l'état du réseau c'est hélas justifié, comme l'était il y à 20 le 90 et pourtant il y a de l'argent puisque durant la m^me période nous sommes passes ur 4 Km au milieu d enule part de 1 rond point à 4 ! le premier seul étant justifié, mais à coté(200m) de celui ci on est en train d'en construire un autre !

- Répondre -

CQFD !

le 12 mai, 09:31 par Astérix

Merci Monsieur Nicolas LECAUSSIN, ce tableau résume tout sur le crétinisme des dirigeants de notre Pays ...! il serait intéressant que l'IREF rencontre M. Macron pour lui montrer ce tableau et lui demander d'inscrire dans la constitution française les mêmes mesures que celles appliquées par la Roumanie.....! mesures seules capables de redresser la France de manière fulgurante.
Il est hallucinant de constater que c'est la Roumanie qui nous donne des leçons d'économie du bon sens...!? qu'il suffirait de copier...!
Je doute qu'un socialo technocrate comme M. Macron applaudisse...! Il préfèrera alourdir la CSG, les taxes, impôts et prélèvements pour le plus grand bonheur des Français qui en redemandent....!?
Notre beau Pays est devenu un Pays de M....!

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications