Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Manon Laporte : Le massacre fiscal
Editions du Moment, 2015

L’impôt fait partie de l’ADN des politiques français, de droite comme de gauche. A chaque gouvernement, son impôt, ou plutôt ses impôts en plus. Tous les prétextes sont bons pour les créer : une fois, ils sont destinés aux services publics, une autre fois c’est pour combattre la pauvreté et les inégalités… Mais les Français ne sont plus dupes !

Ils savent maintenant que les fameux services publics sont plutôt au service de…leurs agents, et que, malgré les dizaines de milliards d’euros redistribués, les Français souffrent du chômage et, très souvent, de la précarité. L’impôt élevé n’a plus de justification dans notre pays.

C’est ce que démontre Manon Laporte, élue locale et avocate fiscaliste, dans son essai sur Le massacre fiscal. Car il s’agit en effet d’un génocide fiscal national... Il y a, d’un côté, les impôts des plus riches – 10 % d’entre eux paient 70% du total de l’IR – et de l’autre, -les autres prélèvements et les taxes, qui touchent l’ensemble des Français, même les plus pauvres : taxes sur la télévision, le logement, la voiture, l’essence, le permis de conduire, les livres, les céréales, les timbres, le sucre, l’ordinateur, les emails… Rien qu’en une seule journée, on est obligé de payer une vingtaine de taxes différentes ! Mais le comble de l’absurdité est que certaines taxes, qui ne rapportent pas grand-chose, - quelques millions d’euros – coûtent néanmoins très cher à collecter !

L’ISF en constitue un bel exemple : avec ses 5.3 Mds d’euros de recettes, il fait « partir à l’étranger » plus de 200 Mds d’euros d’investissements possibles. C’est d’ailleurs un impôt qui a été supprimé partout en Europe.

L’essai de Manon Laporte est très pédagogique et agréable à lire. Complété par un Lexique fiscal utile, il donne une image effarante mais ô combien réelle de la fiscalité dans notre pays.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Prix Turgot : Mention spéciale pour Jean-Philippe Delsol

Budget participatif : Paris ne sait plus quoi faire des impôts


Taxe YouTube : ou comment asphyxier les plateformes de vidéos en ligne

L’injustice fiscale
Ou l’abus de bien commun



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Absurdie

le 5 octobre 2015, 19:46 par theano

Taxes, taxes... sans oublier la taxe sur les poissons vendus en grande surface (si si !). On marche sur la tête. Si je n'avais pas peur de leur donner des idées, je suggérerai une taxe sur le PQ... A moins qu'elle n'existe déjà.

- Répondre -

TVA sur papier toilette

le 6 octobre 2015, 08:48 par goufio

Elle existe bien à 20 % sur le papier toilette, comme le dentifrice mais elle est de 5 % sur la Coca Cola, allez comprendre l'absurdie
Prenez le chocolat, il subit 10 taxes différentes. Ainsi le chocolat noir est à 5,5%, celui au lait à 20%. De même, des bouchées au chocolat qui dépassent 5 centimètres ou 20 grammes sont taxées à 20%, alors qu'en-dessous, la TVA n'est que de 5%
Pour l'immobilier, la TVA est de 20 % sur la construction (waouh, qui pense à cela lorsqu'il fait un "bon placement" dans l'immobilier pour sa retraite ?). Elle est nulle pour les locations nues et de 10 % pour les locations meublées...
Il existe aussi une taxe de 0,2 % sur les transactions financières instituée par J Chirac aux taux zéro, (c’était pour un plus courageux) et bien, c’est fait depuis le 1er août 2012 et elle concerne actuellement 134 valeurs (liste publiée par le Ministère des finances chaque année), elle s'applique sur les actions françaises, mais pas sur les autres titres et pas non plus sur les actions étrangères !!! Curieuse taxe n’est-elle pas ? Quand le pouvoir n'aime pas les entreprises il fait tout pour leur nuire, mais sélectivement, car il s’agit surtout de 134 sociétés qui sont des sociétés performantes qu’on pourrait handicaper par rapport à leurs concurrentes.
Bienvenue au royaume de la taxe et des autres prélèvements, contributions, impositions, cotisations enfin vous voyez bien.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications