Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

M. Valls, pour lutter contre la ghettoïsation, il faut libérer le logement social !

Le gouvernement, par la voix de son Premier ministre, vient de lancer de nouvelles pistes pour s’attaquer aux quartiers défavorisés. Parmi celles-ci, de nouvelles mesures seront prises pour encourager logement social, surtout en obligeant les maires à bâtir des HLM sur leur commune. Il est navrant de constater que les décideurs politiques n’ont toujours pas tiré les leçons des échecs répétés des précédentes mesures semblables. Imposer la construction de logements sociaux ne fait qu’aggraver la pauvreté dans les quartiers tout en empêchant la mobilité sociale. Fin janvier, un Rapport conjoint de trois corps de l’inspection (Conseil général du développement durable, Inspection générale des affaires sociales et Inspection générale des finances) propose de revoir profondément la politique du logement en France.

L’IREF se réjouit de constater que ce Rapport arrive pratiquement aux mêmes conclusions que son Etude sur le logement publiée il y a quatre ans. La France dépense 46 Mds d’euros par an (2 % du PIB) pour la politique du logement. Et pour quels résultats ? Le nombre de logements construits n’a été en 2014 que de 250 000 alors que le gouvernement s’était fixé 500 000. Le nombre d’aides au logement n’a cessé d’augmenter avec des effets médiocres et mêmes néfastes sur les loyers, que l’augmentation et la multiplication de ces aides ont contribué à pousser à la hausse, tandis que la pression fiscale est devenue insupportable pour les propriétaires. Il est réjouissant de noter que ce Rapport reprend l’une des principales propositions de l’IREF : faciliter l’accession à la propriété pour les occupants du parc HLM. C’est ce que devrait faire le gouvernement en « libérant » le parc social public pour le rendre à ses locataires. Cela faciliterait la mobilité et la mixité sociale.

M. Valls pourrait aussi s’inspirer d’une autre Etude récente de l’IREF qui a montré que les loyers ont augmenté beaucoup moins vite que les autres postes importants de dépense des ménages (coûts de l’énergie, coûts liés à la construction, hausses des taxes et des impôts, coûts de la vie…). Faite sur une durée de 20 ans (1994-2013), l’Etude démontre clairement que les prix de location dans le privé n’ont pas augmenté plus que les autres éléments du coût de la vie. En baissant la pression fiscale sur les bailleurs et en réduisant les réglementations au minimum, l’offre de logements serait plus importante et les loyers baisseraient encore plus. Les droits d’enregistrement sur la cession et la transmission successorale des logements pourraient également être abaissés. Ce serait une vraie réforme de la politique du logement en France.

Partager cet article :

Autres lectures ...

La ruine des départements :
Un élément de plus dans la crise de l’État providence

Logement social : appliquer « the Right to Buy » en France
(« le droit d’acheter »)


Taxe foncière : 16.5 % d’augmentation en 5 ans

Nouvelle taxe sur les terrains constructibles
Rien vu venir !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Le roquet !

le 16 mars 2015, 12:26 par Astérix

Il n'y a rien à attendre de Valls qui est un socialobolchévique et le "roquet" de Hollande. Les collectivistes ne peuvent nous mener qu'à la ruine.

46 milliards dépensés pour rien. La construction relève du secteur privé. L'état et les collectivités locales n'ont pas à s'occuper de ce secteur. Ils sont incompétents, n'ont cessé de pondre des textes, des lois, des règlementations et normes imbéciles qui ont fait monter le coût de construction. L'inverse du but recherché.

Bilan de leur incompétence, les clients ne peuvent plus acheter. Mais BON DIEU, laissons le marché libre, c'est le bon sens et le seul moyen de faire baisser les prix.

Dès que vous confiez un domaine à l'état, c'est la faillite assurée. Seul le privé sait gérer.
Mieux si l'état et les collectivités étaient gérés par le privé il n'y aurait aucun trou financier..! et dès lors moins d'impôts et taxes..!

Mais le Français ne comprend rien car il est inculte en économie.

Continuons !

- Répondre -

deghettoïsation,ou accéleration légale de l'islamisation de notre pays

le 16 mars 2015, 15:56 par marchaterre

A la lecture de votre article,J'ai envie d'intervenir et de vous dire:SORTEZ DU CADRE S IL VOUS PLAIT ,et émergez de ces discussions étriquées et catégorielles !,ne voyez vous pas que la progression de l'islamisation de notre pays est ralentie momentanément par un manque de dissémination de ses foyers de propagation sur tout le territoire ?des zones de non droit concentrées se sont constituées dans les banlieues autour des villes mais demandent à étre élargies et multipliées pour permettre la main mise sur la totalité du pays !
Rien de plus efficace pour les dhimmis pour l'instant au pouvoir,que d'élaborer , voter puis mettre en oeuvre une loi pour faire investir nos provinces par les allogénes,la multitude des mosquées déja prépositionnées en assurera ensuite la prise en mains et le prosélytisme.
Selon la vision de Erdogan,les casernes sont déjà en place,ne manquent plus que les soldats !
Nous subissons depuis trop de temps des lois liberticides,mais celle loi ,si elle doit voir le jour constituera une avancée majeure dans l'occupation et la destruction de notre pays et précipitera trés vite les événements !
Résistons,mais je pense personnellement qu'il faut voir les choses hélas sous cet angle là !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications