Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Lettre à Monsieur Bruno Le Maire :
Monsieur le Ministre, voici 5 mesures pour réformer l’économie française !

Vous avez choisi de vous rallier au nouveau gouvernement en quittant l’organisation politique à laquelle vous apparteniez et au sein de laquelle vous aviez mené campagne dans le cadre des primaires. Vous êtes donc sensible à la situation économique de la France et ouvert aux réformes importantes qui devraient être prises pour redresser le pays. En voici cinq proposées par l’IREF mais inspirées par vos propres mesures présentées lors de la campagne des primaires de la droite :

1. Suppression d’un million de postes de fonctionnaires et du statut de la fonction publique sauf pour les postes régaliens. Vous avez proposé 500 000 suppressions de postes dans la fonction publique. Nous avons 1.500.000 fonctionnaires de plus que la moyenne OCDE et 3.000.000 de plus que l’Allemagne (rapporté à la population). Vous pourriez donc faire une moyenne et proposer 1 millions de suppressions de postes.

2. Suppression de l’ISF sans la limiter aux valeurs mobilières. Inscrire le principe de stabilité fiscale dans la Constitution.

3. En 2015, vous avez déclaré que « Le droit du travail devrait protéger les salariés, il crée du chômage » tout en proposant que le Code du travail passe de « 3.700 pages à 150 pages ». C’est une excellente proposition qui devrait être accompagnée d’une plus grande liberté de licencier accordée aux entreprises de moins de 10 salariés comme c’est le cas en Allemagne.

4. Il faut une dégressivité des indemnités chômage pour inciter le retour à l’emploi ; il faut privatiser Pôle Emploi et faire de ses employés des commerciaux avec obligation de résultats comme c’est le cas en Allemagne et au Royaume-Uni.

5. Il faut mettre en place une allocation de solidarité unique limitée à 60% du SMIC et réformer le système de retraite en introduisant un pilier par capitalisation.

Monsieur le Ministre, ces quelques propositions ressemblent, pour la plupart, à celles que vous défendiez il y a quelques mois seulement. Dans l’intérêt de la France allez-vous les défendre à nouveau ?

Partager cet article :

Autres lectures ...

L’inversion des normes : un enjeu essentiel qui n’est pas encore gagné !

Compétitivité : la France est à la 21ème place


Les bons côtés de la loi El Khomri

Salaire des grands patrons : pourquoi il ne faut pas légiférer



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (5)

comme a dubai ou singapour

le 23 mai, 08:22 par phil

Blablabla
il faut aider l'economie a creer de la valeur ajoutee et des emplois pour tous les âges de 18 ans à 65ans.
libérer les licenciements sans créer des emplois et de la richesse et inciter à l'immigration sauvage cest bullshit

- Répondre -

Encore une proposition

le 23 mai, 08:58 par Byline08

Bruno Lemaire voulait également réduire le nombre de députés.
Il faudrait aussi réduire le nombre de sénateurs

- Répondre -

Et supprimer les droits de succession !

le 23 mai, 11:26 par Libéralisateur

Il faut redonner des gages au capitalisme en France !
Et pour cela et pour tous, surtout pour les plus riches, supprimer les droits de succession.
A mettre dans la Constitution avec la suppression de l'ISF. Il n'y aura pas de retour de la croissance en France sans que la propriété privée et individuelle soit sanctuarisée.

- Répondre -

Redressement de la France !

le 23 mai, 14:14 par Astérix

M. Nicolas LECAUSSIN, vous avez publié, un excellent article le 9 mai 2017 intitulé : " Même en Roumanie, la France est un mauvais exemple !".
Ce Pays, sorti du communisme en 1989 dispose d'une fiscalité à comparer avec celle de la France...!
Pourriez-vous apporter ce tableau comparatif qui résume tout à Messieurs Le Maire et Macron et leur demander de copier tout simplement la fiscalité Roumaine en inscrivant ces mesures dans la constitution française.
Pas besoin de hauts comités à la réflexion intensive pour le gouvernement mais uniquement des mesures simples et efficaces !
Merci par avance pour le bien de notre Pays.

- Répondre -

OUI mais insuffisant

le 24 mai, 18:04 par Laurent 46

OUI mais insuffisant, ils avaient déjà l'occasion de réduire le nombre de députés mais comme les autres il ne faut surtout pas toucher aux rentiers de la République, ensuite, réduire le nombre de fonctionnaires OUI mais ou ? dans les structures de l'Etat je suppose ce qui est bien mais il faudrait faire au moins la même chose pour dans toutes les collectivités locales et là ce n'est pas gagné, et pour finir arrêter de subventionner massivement associations et syndicats qui ne sont que des nids de fainéants ou pour être plus gentil, des fonctionnaires déguisés avec un peu moins d'avantages peut-être.
Une nouvelle pour beaucoup de Français,"Révision des valeurs locatives : une rencontre organisée le 30 mai à l'AMF ""« L’enjeu des révisions des valeurs locatives est donc double : garantir le même niveau de ressources aux collectivités locales et permettre la transparence et l’équité entre tous les contribuables », indique l’AMF (AMF = Association des Maires de France) De nouvelles augmentations en vue et comme cela ne concerne pas les bâtiments publics on peut y aller !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire