Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Les salaires des syndicalistes français : la vérité ?

Une première dans l’Histoire. Certains syndicalistes français ont accepté de dévoiler leurs salaires. Du bout des lèvres, ils déclarent gagner entre 2 300 euros (Bernard Thibault, CGT) et 4 500 euros net sur 13 mois (François Chérèque, CFDT et Jean-Claude Mailly, FO). Restons sceptiques ; la transparence n’est pas la première vertu syndicale.

Il y a quelques années on apprenait, suite à une enquête, que Marc Blondel bénéficiait d’une voiture de fonction avec chauffeur payé par la Mairie de Paris… Le leader actuel de la CGT bénéficie aussi d’une voiture de fonction. Qui paye le chauffeur ? Et pourquoi accepter que la SNCF continue à rémunérer Bernard Thibault, alors qu’il ne met que très rarement pour ne pas dire jamais les pieds dans l’entreprise ? Combien de syndicalistes sont-ils dans son cas ? Tant que les comptes des syndicats ne seront pas rendus publics, on ne saura jamais la vérité.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les syndicats et les milliardaires soutiennent Hillary Clinton

Suppression du chômage :
la CGT a la solution


Grève des éboueurs : libérer la collecte des déchets

CGT : la stratégie de la Terreur
Comment mettre fin au syndicalisme de combat



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications