Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Les raisons de l’ascension de Jeremy Corbyn

Depuis des semaines, tout le monde regarde avec stupeur l’irrésistible ascension au sein du Parti travailliste de Jeremy Corbyn. Celui-ci a donc finalement été élu brillamment à la tête du Parti avec pas moins de 59 % des voix des militants. Et cela en dépit de ses prises de position extrémistes, absolument inouïes dans l’Angleterre aujourd’hui.

Ce personnage intrigue et inquiète. Comment s’explique donc son élection et quelle sera la suite des événements ? D’après ses admirateurs auxquels nous en avons parlé, il y a deux raisons principales. D’abord, Corbyn représente pour ceux qui l’ont élu ce qu’aucun homme politique britannique ne représente plus depuis des décennies. Un jeune supporter de sa candidature nous a dit : “Corbyn semble très proche de nous et il nous paraît capable de faire pour nous ce que les autres politiques ne font pas”. C’est un peu l’Homme providentiel pour une gauche désabusée depuis des années et qui ne croyait plus à la renaissance du Labour. Corbyn c’est l’”homme du people” avec son franc-parler et son parcours atypique. On l’a souvent dit pendant sa campagne et on l’a compare à David Cameron, l’étudiant aisé d’Oxford, alors que Jeremy Corbyn a des racines modestes et n’a connu que l’école publique. De même, celui-ci a toujours montré son côté rebelle, même à l’intérieur du Labour en affichant des dizaines de fois son désaccord avec la politique du Parti.

La deuxième raison de l’incroyable succès de Corbyn tient à ses positions gauchisantes, voire marxistes. Il a réussi à attirer toute une frange d’électeurs du Labour déçue par le Parti et en colère depuis la terrible défaite du mois de mai dernier. Ces électeurs sont souvent les mêmes qui votent pour des petits partis comme le Scottish Party ou bien le Green Party et qui pensent que le renouveau des travaillistes passe par son retour au vrai socialisme.

“Corbyn est un socialiste pur-sang qui nous fait oublier les défaites”, nous dit un de ses proches collaborateurs. Corbyn représenterait donc la “vraie opposition” au gouvernement de David Cameron. De là à gagner des élections, il reste néanmoins beaucoup de chemin à faire… Heureusement !!

Partager cet article :

Autres lectures ...

Primaires : une convergence libérale en demi-teinte

Réformer les prisons en faisant appel au privé


François Fillon a passé son examen libéral

France, sortir de l’étatisme pour sortir de l’impasse : la solution libérale.
« Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas. »



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications