Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Les meilleurs systèmes de santé allient concurrence et efficacité

Dans le dernier Rapport (2009) sur l’efficacité des systèmes de santé en Europe réalisé par le Cabinet Powerhouse, les Pays-Bas arrivent en tête. Ils sont suivis de près par le Danemark. Leur système est fondé sur la concurrence, l’efficacité et la transparence. Données recueillies par Nicolas Lecaussin, Directeur du développement de l’IREF.

Pour essayer de rassurer les millions d’Américains sceptiques sur sa réforme de santé, le président Obama n’a pas cessé de citer dans ses derniers discours l’exemple néerlandais. Et pour cause. Loin de l’exemple étatiste français qui fait peur à juste titre aux Américains, le système néerlandais est bien plus proche des critères américains de liberté et de propriété privée. Premiers dans le classement de l’Euro Health Consumer Index, les Pays-Bas ont un système dans lequel on peut d’abord choisir son assureur. Il n’y a pas le monopole d’une Sécurité sociale d’Etat. De plus, il existe une concurrence libre entre les assureurs, sans réglementation et en toute indépendance des organismes hospitaliers ou des professionnels de la santé. Les Pays-Bas ont aussi mis en place une organisation particulière dans laquelle les patients sont associés aux décisions concernant le système de santé. Les politiques et les fonctionnaires sont exclus des équipes décisionnaires, et les réformes sont faites uniquement par les professionnels de la santé après consultation avec les principaux intéressés, les patients.

Au Danemark, la concurrence entre les hôpitaux est primordiale

Deuxième dans le classement, le Danemark a mis en place un système de libre choix pour les individus pour se faire soigner ainsi qu’une publication en ligne des hôpitaux qui prodiguent les meilleurs soins. La concurrence est donc une règle mise au service des patients. Les Pays-Bas et le Danemark consacrent 9.8 % de leur PIB à la santé contre 11 % pour la France et 16 % pour les Etats-Unis. Par individu, les dépenses de santé s’élèvent à 3 527 dollars aux Pays-Bas (3 362 au Danemark) contre 7 290 aux Etats-Unis et 4 763 en Norvège. La part de l’Etat dans le financement du système de santé est de 62 % aux Pays-Bas contre 73 % en moyenne dans les pays membres de l’OCDE ce qui les situe parmi les pays où la part du financement privé (38 %) est la plus importante.

Il est intéressant de noter que la France, avec son « meilleur système de santé au monde », est classée dans le Rapport Powerhouse 7ème sur 33 pays, à 100 points du premier classé alors qu’elle dépense plus que les autres Etats européens pour la Santé et que les cotisations ne cessent d’augmenter. Contrairement à ce qui se passe aux Pays-Bas, les politiques et les hauts fonctionnaires français ont le monopole des réformes de la Sécurité sociale. Tous les ans ils rajoutent un nouveau pansement sur un corps extrêmement malade qui appelle une thérapie de choc. A force de réformes, le déficit de la Sécu n’a cessé de se creuser ces dernières années. Nos décideurs feraient mieux de lire les conclusions de ce Rapport (pourquoi les médias français n’en ont-ils pas parlé ?) : les pays qui ont privatisé ou mis en place la concurrence sont aussi les pays qui présentent l’indice le plus élevé de satisfaction des patients.

Consultez le Rapport du Cabinet Powerhouse : http://www.healthpowerhouse.com/files/Report%20EHCI%202009%20091001%20final%20with%20cover.pdf

Partager cet article :

Autres lectures ...

Hôpital : la rigueur budgétaire n’explique pas le délitement du système hospitalier

Obamacare est un désastre


Déficit de la Sécu : l'illusion du retour à l'équilibre des comptes

La consultation des médecins généralistes à 25 euros
Un écran de fumée masquant le refus des réformes



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

la concurrence

le 23 juillet 2010, 09:45

elle a également des pbs

les maladies "orphelines" ?......

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications