Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Les gens du ministère ne comprennent pas ce que c’est qu’un bénévole

Madame Fillipetti, ministre de la Culture, s’est émue du sort des bénévoles, et en particulier de ces gens qui participent à des « théâtres vivants », comme le Fou du Puy. Dans un grand élan de justice sociale, elle a estimé qu’il n’était pas normal que ces gens-là n’aient pas de statut : ils devraient être salariés. Le problème c’est que personne n’a demandé une telle sollicitude : ni les acteurs bénévoles, ni les entrepreneurs de spectacles. Il est vrai que Christine Albanel, qui occupait le même poste dans le gouvernement Sarkozy, avait eu la même idée, mais personne ne l’avait suivie.

Les gens du ministère ne comprennent pas ce qu’est un bénévole. Travailler sans avoir le statut de salarié, sans être rémunéré, est une aberration dans le pays de la lutte des classes et de l’oppression syndicale. Mais peut-être, après tout, ne s’agit-il que de saboter la réussite de Philippe de Villiers !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les syndicats et les milliardaires soutiennent Hillary Clinton

Républicains, OSEZ !
Un livre courageux et utile d’Alain Mathieu


La liberté scolaire menacée
Le faux prétexte de la radicalisation islamique

Il faut en finir avec l’expression « révolution culturelle »



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

Le Puy du Fou

le 14 février 2014, 16:36 par JCD

Vous pensez bien qu'une entreprise qui prospère avec des bénévoles et sans syndicats ne peut être acceptée par des socialistes. Ca met cul par dessus tête tout les fondements de leur idéologie. Sans compter le nombre de fonctionnaires que ça libère. Pas d'inspecteur du travail
Pas de conflits devant les prud'hommes. Il faut que ces gens soient aidés ce n'est pas normal que l'Etat n'ait pas son mot a dire et que personne ne lui demande d'intervenir.
Et de plus si on pouvait saboter cette immense entreprise et déclarer que bien entendu
Philippe de Villiers étant incompétent son aventure ne pouvait que mal se terminer. Que eux socialistes l'avaient dès l'origine prévu.

- Répondre -

Et tout le bénévolat dans l'action sociale

le 14 février 2014, 17:16 par Bernard

Le gouvernement veut-il aussi salarier tous ces bénévoles du Secours Catholique, des Conférences St Vincent de Paul ou autres, qui font ce que l'Etat a depuis longtemps renoncé à faire, s'occuper des indigents, des laisser pour compte. Avec quel argent va-t-il les rétribuer, puisqu'il dépense l'argent de nos impôts à sur-rétribuer ses hauts fonctionnaires et hommes politiques. D'ailleurs, comme pour le Puy du Fou, personne ne lui demande rien dans ce domaine. Il est incroyable que ce gouvernement ne cesse de s'occuper de problèmes qui n'en sont pas, alors qu'il ne s'occupe pas des problèmes qui sont de son ressort.

- Répondre -

bénévolat

le 15 février 2014, 08:53 par Monique Fritsch

les colonies de vacances et centres aérés ont maintenant des coûts prohibitifs depuis qu'il y a obligation de verser un salaire aux moniteurs et encadrants. De 16 à 19 ans, j'ai été monitrice bénévole en colonies et camps de vacances, je ne me sentais pas frustrée de ne pas recevoir une paie, j'étais "payée" par la joie de vivre une expérience moralement enrichissante au milieu de jeunes enfants et adolescents à qui j'apprenais une foule de choses que j'avais apprises dans des centres de vacances lorsque j'étais enfant ou ado moi-même, il n'y avait aucune frustration mais
beaucoup de bonheur, et en plus, la chance de partir en vacances "gratuitement" . Depuis que les temps ont changé, les parents modestes ne peuvent plus envoyer leurs enfants en colonie, c'est
trop coûteux...

- Répondre -

Les contradictions du libéralisme ?

le 2 mars 2014, 18:02 par Guicheteau

Je ne vous comprends pas : en bons libéraux conséquents vous devriez au contraire vous insurger contre cette "économie du don" qui révèle un tempérament désintéressé et plutôt altruiste chez tous ces bénévoles notamment au Puy du Fou (puisqu'il semble que c'est lui qui est visé malgré les dénégations ministérielles).
En effet l'idéologie libérale n'est elle pas fondée sur la conciliation des intérêts egoistes au travers du contrat ? Or il semble que tous ces bénévoles poursuivent en l'occurrence autre chose qu'un simple objectif mercantile, et peut etre tout simplement réhabiliter en l'occurence une vision d'une société pré capitaliste (le Moyen Âge) pas si négative que ça !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications