Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Les Américains fuient les Etats les plus fiscalisés

Ils délaissent la Californie pour aller au Texas. C’est ce que fait apparaître le récent recensement de la population américaine, qui a augmenté globalement de près de 10% depuis 2.000, mais se redistribue géographiquement en fonction de la fiscalité. Analyse de Nicolas LECAUSSIN, directeur du développement de l’IREF.

Ils délaissent la Californie pour aller au Texas. C’est ce que fait apparaître le récent recensement de la population américaine, qui a augmenté globalement de près de 10% depuis 2.000, mais se redistribue géographiquement en fonction de la fiscalité. Analyse de Nicolas LECAUSSIN, directeur du développement de l’IREF.

Les dernières statistiques du Census Bureau (l’INSEE américain) montrent une importante augmentation de la population américaine, qui atteint 308.740.000 personnes, 27 millions de plus qu’en 2000, soit + 9.7 %. C’est une croissance importante pour un pays industrialisé surtout lorsque d’autres pays, en particulier en Europe, ont de graves problèmes de renouvellement des générations.

Sur ce total, 13 millions d’immigrés supplémentaires, ce qui prouve que l’Amérique est toujours considéré come le pays de la réussite. Plus intéressante encore, l’enquête concernant les Etats qui ont connu les plus fortes augmentations de la population. En tête : Nevada, Arizona, Utah, Idaho, Texas, Caroline du Nord, Georgie, Floride, Colorado et la Caroline du Sud. Environ 35 % de l’augmentation de la population américaine a eu lieu dans 9 Etats dont les taxes et les impôts sont bas. Dans tous ces Etats, le taux moyen d’impôt sur le revenu est de 4 %. Le taux est par contraste de 7 % dans les Etats où l’augmentation de la population est la moins importante (qui ont accueilli seulement un cinquième de la population supplémentaire des Etats-Unis).

Il faut rappeler qu’aux Etats-Unis, une augmentation de la population des Etats entraîne le gain de sièges supplémentaires au Congrès. Le Texas avec ses taux d’impôts très bas a non seulement attiré des immigrés mais aussi des individus des 49 autres Etats américains. La Floride est dans le même cas. Elle a gagné deux sièges au détriment de New York. Le grand naufrage est celui de la Californie, qui connaît des déficits budgétaires abyssaux et une vague de hausses d’impôts locaux : pour la première fois depuis 1850 elle ne gagne aucun siège à la Chambre des représentants. Les autres Etats qui ont perdu des sièges font partie des fiefs des Démocrates : Ohio, Illinois, Iowa, Louisiane, Massachusetts, Michigan, Missouri, New Jersey, et la Pennsylvanie. Des changements qui auront un impact lors des prochaines élections en 2012.

Des changements qui traduisent bien les avantages de la concurrence fiscale entre Etats. L’IREF milite sans cesse en faveur de cette concurrence en Europe, mais aujourd’hui les Français ne peuvent aller en Suisse ou en Belgique sans être soupçonnés de fraude fiscale ! La campagne de l’OCDE pour l’harmonisation fiscale européenne reviendrait aux Etats-Unis à aligner tous les impôts de tous les Etats sur ceux de la Californie.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Primaires de droite : les candidats reprennent les propositions de l'IREF

Marché unique numérique : pourquoi l’Europe a raison


Pôle Emploi : la Cour des Comptes confirme les conclusions de l’Etude de l’IREF

32 heures : Mme Taubira n’a rien compris au monde du travail



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications