Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Le logement social n’est pas la solution, c’est le problème

En s’engageant vis-à-vis de la Fondation Abbé Pierre, les candidats vont à la pêche aux voix. Mais ils vont aussi dans le mur. Car le logement dit « social » n’est pas la solution, c’est le problème. Le rapport de l’IREF, publié en juin 2010, a conclu sur des propositions que les candidats et leurs électeurs auraient intérêt à connaître.

En s’engageant vis-à-vis de la Fondation Abbé Pierre, les candidats vont à la pêche aux voix. Mais ils vont aussi dans le mur. Car le logement dit « social » n’est pas la solution, c’est le problème. Le rapport de l’IREF, publié en juin 2010, a conclu sur des propositions que les candidats et leurs électeurs auraient intérêt à connaître.

Tous les candidats à l’élection présidentielle, à l’exception de Marine Le Pen, se sont succédés le 1er février dernier devant la fondation Abbé Pierre pour exposer leurs solutions contre la crise du logement. Comme ils l’avaient fait en 2007 avec Nicolas Hulot pour l’écologie, tous les candidats ont signé « le contrat social pour une nouvelle politique du logement » proposé par la Fondation. Et tous se sont rangés aux objectifs de la fondation : 550 000 nouveaux logements par an dont 150 000 « très » sociaux. Les candidats cèdent devant les propositions étatistes des organisations idéologiquement correctes.

Dans un Rapport publié en juin 2011, l’IREF a bien montré que depuis 1945, les pouvoirs publics ont fait main basse sur le logement social au prétexte qu’ils seraient seuls en mesure de résoudre la crise du logement. Or, en 65 ans, cette crise n’a jamais été résolue. Au contraire, tous les ans, une nouvelle crise s’ajoute à la précédente. Non seulement les pouvoirs publics ne les ont pas éteintes, mais ils les ont aggravées. Et chaque année on reprend la même antienne : il faut développer le logement social. Or, le problème n’est pas là. Il faut, au contraire, stopper la construction des logements sociaux et libéraliser le marché étouffé par les réglementations et la fiscalité. L’IREF fait plusieurs propositions pour résoudre la crise du logement. Parmi celles-ci : Supprimer l’aide à la pierre pour ne laisser subsister que l’aide à la personne, déréglementer le marché du foncier, du crédit immobilier, revoir les procédures du permis, ouvrir à la concurrence et privatiser les HLM, revoir la législation sur les rapports locatifs et notamment les conditions de l’expulsion, arrêter la course au parc public et supprimer la loi Gayssot (SRU). Pour ne pas aller directement dans le mur, les candidats sont invités à s’en inspirer.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Rencontre avec Pierre Danon, porte-parole de François Fillon
Plusieurs propositions de l'IREF reprises par François Fillon

Accord libre-échange avec le Canada
L’UE exporte plus qu’elle n’importe


Livre : Le vote libéral
par Jacques Garello

Brexit : pourquoi le Royaume-Uni doit rester dans l’UE



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

LOGEMENT SOCIAL

le 17 février 2012, 09:03

Enfin un analyse conscient des Je problèmes !

Je pense connaitre un peu le sujet après 40 ans de visites d’entreprises du bâtiment et d’institutions pour vendre bois et métériaux. La crise du logement provient des 1000 offices HLM et des foncières diverses aux mains des syndicats et pire de la cupidité de la CDC qui se sert de l’épargne pour des montages défiscalisant qui font grimper les prix. Les offices HLM sont autant coupable de la crise du logement que pôle emploi du chômage

# LOGEMENT SOCIAL

17 février 2012, 14:50

Tout à fait d’accord avec "Anonyme", les syndicats s’occupent de tout ce qui est une grosse erreur, que ce soit les HLM, la Sécurité Sociale, les Allocations diverses, le Pôle Emploi : CE N’EST PAS LEUR ROLE, ils n’ont pas été créés pour cela, qu’ils s’occupent seulement de leur "oignons" !

- Répondre -

Arrêter l’Immigration Immédiatement !

le 5 septembre 2012, 10:56

Il faut arrêter l’immigration débordante qui nous envahie et renvoyer ces gens chez eux. Il est de plus en plus AGGRAVANT pour les français (de souche ou pas) de se voir refuser un logement parce qu’on EST envahi par les comoriens ou les africains, qui n’ont RIEN A FAIRE sur notre sol !

Il y a une COLERE GRANDISSANTE dans notre pays parmi nos citoyens contre ces gouvernements qui font n’importe quoi et nous emmènent dans le mur !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications