Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Le Portugal vire au libéral…

N’en déplaise aux analystes gauchisants qui n’arrêtent pas de critiquer l’ « impitoyable système capitaliste à l’origine de la crise », les peuples, quand ils ont l’occasion de s’exprimer démocratiquement, ne font pas un choix pour plus d’Etat et moins de capitalisme, même dans les pays touchés par la crise.

Après l’Espagne il y a quelques semaines, lorsque la droite a remporté une énorme victoire aux élections locales, le Portugal a vécu des élections - législatives – suite auxquelles la droite a pris le pouvoir. Le nouveau Premier ministre, Pedro Passos Coelho, est un entrepreneur de formation, qui n’a jamais eu de fonction gouvernementale. Il a tout de suite déclaré vouloir couper dans les dépenses de l’Etat et faire d’importantes réformes économiques, parmi lesquelles une libéralisation du marché du travail. Et si la volonté de faire des réformes était la clef pour gagner les élections ? Par comparaison, la défaite de Silvio Berlusconi est un revers pour la droite, mais peut-être pas pour le libéralisme (ne pas confondre avec le libertinage).

Partager cet article :

Autres lectures ...

Livre : Le vote libéral
par Jacques Garello

Primaires de droite : les candidats reprennent les propositions de l'IREF


Europe libérale ou bureaucratique ? L’ambiguïté persiste
Du « SMIC routier » à la politique de la BCE

Le BREXIT, le populisme, le libéralisme et l’immigration



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications