Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La vie profite du marché libre

N’en déplaise aux critiques gauchisants, notre niveau de vie n’a cessé de s’améliorer sous le capitalisme. Un long article du Wall Street Journal révèle de nouvelles statistiques et fait le point sur les avancées de la science. Sommes-nous en train de devenir immortels ? A voir ce qui s’est passé depuis l’apparition de l’Homme on peut l’espérer… L’homme de Cro-Magnon vivait en moyenne18 ans, celui du Moyen Age, 30 ans. En 1830, la vie s’arrêtait en moyenne à 43 ans. Aujourd’hui, c’est à 78 ans et en 2300, ce sera….101 ans. Entre le début et la fin du XXe siècle, notre espérance de vie est passée de 57 ans à 79 ans. Un gain de 22 ans en moins d’un siècle ! Presque 6 millions d’Américains ont plus de 85 ans et le nombre de centenaires ne cesse d’augmenter. Ils seront plus 600 000 en 2050. En réalité, notre vie ne cesse de s’améliorer. Le capitalisme et l’économie de marché tant honnis y sont pour quelque chose. Gare à ceux qui veulent les « réformer ».

(Sonia Arrison, WSJ, 2-4 sept, Résumé, Lire l’article ).

N’en déplaise aux critiques gauchisants, notre niveau de vie n’a cessé de s’améliorer sous le capitalisme. Un long article du Wall Street Journal révèle de nouvelles statistiques et fait le point sur les avancées de la science. Sommes-nous en train de devenir immortels ? A voir ce qui s’est passé depuis l’apparition de l’Homme on peut l’espérer… L’homme de Cro-Magnon vivait en moyenne18 ans, celui du Moyen Age, 30 ans. En 1830, la vie s’arrêtait en moyenne à 43 ans. Aujourd’hui, c’est à 78 ans et en 2300, ce sera….101 ans. Entre le début et la fin du XXe siècle, notre espérance de vie est passée de 57 ans à 79 ans. Un gain de 22 ans en moins d’un siècle ! Presque 6 millions d’Américains ont plus de 85 ans et le nombre de centenaires ne cesse d’augmenter. Ils seront plus 600 000 en 2050. En réalité, notre vie ne cesse de s’améliorer. Le capitalisme et l’économie de marché tant honnis y sont pour quelque chose. Gare à ceux qui veulent les « réformer ».

(Sonia Arrison, WSJ, 2-4 sept, Résumé, Lire l’article ).

Partager cet article :

Autres lectures ...

Démocratie, libéralisme et intérêt général

Livre : Le vote libéral
par Jacques Garello


Primaires de droite : les candidats reprennent les propositions de l'IREF

Europe libérale ou bureaucratique ? L’ambiguïté persiste
Du « SMIC routier » à la politique de la BCE



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications